i need your breath mingling with mine.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i need your breath mingling with mine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baek Shawn

avatar

loveseeker.
cherry cola through my veins.

Messages : 19
Date d'inscription : 03/03/2013
ambition : ne pas le perdre. veiller à ce que tout reste pour le mieux et de ne jamais poser les mêmes gestes que mon père.

MessageSujet: i need your breath mingling with mine.   Dim 3 Mar - 16:43


baek shawn.


Life lined up on the mirror, don't blow it.

date et lieu de naissance: vingt-six janvier à séoul. âge: vingt et un ans. orientation sexuelle: bisexuelle. situation amoureuse: en couple & amoureux à en crever. groupe sanguin: AB+. occupation: étudiant en architecture. situation financière: moyenne. ambition: ne surtout pas finir comme son père. groupe désiré: loveseekers. type de personnage: inventé.

un animal.
le chien.
une couleur.
le bleu.
un sentiment.
l'amour.
un pêché.
l'envie.
un objet.
une cafétière.
une saison.
le printemps.
« Le divorce est officiel. Prends tes choses et dégage. » L'homme donna un coup de pied dans la valise rose claire pour la faire rouler en direction de la jeune femme adossée contre la porte d'entrée, les yeux ronds et ses cheveux châtain clair en bataille. Elle balbutia quelques mots incompréhensibles, mais il n'en fit rien et haussa le ton pour lui dire de se dépêcher. Tremblante et effrayée, elle saisit maladroitement la poignée de la valise pour sortir de l'appartement, se faisant pousser d'une main ferme et claquer la porte au dos. Elle fondit en larmes en se retournant pour n'entendre que le bruit du loquet qui se verrouillait. Son fils était à l'intérieur et il lui était impossible de concevoir qu'elle venait d'être séparé de lui. Pas après l'accouchement qui avait failli avoir raison d'elle après une forte hémorragie. Pas après les deux premières fausses couches qu'elle avait supportées. Cet homme lui avait paru comme le plus grand de ses amours, l'avait couvert de belles paroles et puis, du jour au lendemain, il était devenu froid, distant et méprisable. Il lui avait jeté le divorce au nez avec un tel dédain qu'elle n'avait pas reconnu celui qu'elle aimait. Tout c'était passé si vite, dans une langue qu'elle maîtrisait à peine.

La valise encore à la main, elle tenta de cogner à la porte, mais rien. Elle cogna encore et encore jusqu'à ce que celle-ci s'ouvre sur l'homme dont elle était tombée follement amoureuse. « S'il te plaît... » Il la toisa d'un regard noir. « Le bébé dort. Va-t-en Amy ou tu vas le réveiller. » Un sanglot échappa à la jeune mère qui ne put s'empêcher de jeter un regard vers l'intérieur de l'appartement. « Laisse-le-moi... C'est mon fils... » La porte se referma devant son nez et elle ne put que poser la paume contre le métal froid pour finalement se laisser glisser jusqu'au sol, à genoux devant la porte close à sangloter sur son sort.



« Regarde papa ! J'ai eu la meilleure note de la classe aujourd'hui ! » Le gamin de sept ans tendit fièrement son dernier examen en direction de son père qui l'ignora en grommelant un rapide « félicitation ». Néanmoins, cela n'empêcha pas l'enfant de trotter jusqu'au réfrigérateur pour y accrocher cette énième réussite scolaire. Tous les jours, c'était pareil. Le petit, Shawn, se faisait une véritable joie d'exposer une réussite quelconque sous le nez de son père qui semblait s'en foutre éperdument. Shawn n'y avait jamais prêté attention, voyant en son père un homme remarquable. Un vrai mâle qui ne se laissait pas aller à des sentiments dignes des filles tels que les larmes, la tristesse, la pitié et etc.. Plus tard, il voulait être comme lui. Plus tard, Shawn s'imaginait déjà être un avocat aussi vorace que ne l'était son paternel. Rien ne l'en démotivait, pas même les claques, les insultes ou les reproches pointues. Le caractère violent et agressif de l'homme passait continuellement sur son enfant qui ne pouvait se résoudre à craindre celui qu'il admirait. Il se répétait qu'il y avait une raison, que c'était forcément pour son bien. Jusqu'au jour où les choses changèrent.

Il avait dans la quinzaine d'années lorsque, en pleine discussion avec sa tante favorite, elle laissa glisser la véritable histoire concernant sa mère. Celle-ci n'était pas décédée dans un triste accident de voiture comme le voulait le récit de son père. Il l'avait mis à la porte, comme on abandonne un animal sur le bord de la route. « Vraiment ? » Sa tante hocha la tête et son cœur se noua à cette annonce. Toutes les années qu'il avait passées à mettre son père en valeur, à l'idolâtrer parfois beaucoup trop ne signifiait rien. Il avait aimé un salaud et un menteur.


C'est à ce moment-là que mon monde commença à s'effriter. Je me suis mis à le détester profondément. À le maudire dès que je le voyais, dès que nous nous croisons. J'en suis devenu à le haïr au point que, un soir, nous nous sommes hurlé dessus à tour de rôle alors que je n'avais jamais haussé la voix envers lui. Le lendemain, en me levant pour me préparer à aller en cours, je l'ai trouvé mort dans la cuisine. Son café encore bouillant sur le comptoir m'indiquait que ça ne faisait que peu de temps et dans un élan de panique, j'ai cherché son pouls qui avait déjà cessé. Je n'oublierais jamais ce matin où j'avais passé la majorité de la nuit à désirer sa mort. C'était comme si mon souhait avait été réalisé. La culpabilité me ronge encore aujourd'hui et je ne peux formuler les mots pour dire que je l'ai souhaité. Que j'ai ardemment désiré qu'il périsse pour rendre un semblant de justice à cette femme qui avait été mise à la rue.

Évidemment, je dus changer de foyer et ma tante préférée ne put me recueillir puisqu'elle devait déjà prendre soin de ses deux filles avec son mince salaire. J'ai donc terminé chez un oncle dont plus personne ne rendait visite. Dont plus personne ne voulait prendre le moindre contact avec lui. Pourquoi ? Parce que je ne suis pas le seul enfant de la famille sur qui il a posé les doigts au milieu de la nuit, en soufflant de son haleine d'alcool à mon oreille que c'était une façon de lui payer un petit loyer. Qu'il ne me ferait jamais de mal et qu'il m'aimait tout simplement. Bien sûr, c'était le frère de mon père. Ses mots étaient aptes à se transformer en belles paroles capables de vous paralyser et vous faire douter de tout, même de votre personne. Chaque syllabe avait la capacité de vous détruire petit à petit, de vous faire croire à des choses qui étaient loin de la vérité mais qui semblaient si réelles que vous en finissez par en être convaincu. Pendant deux longues années, il est parvenu à détruire la moindre parcelle d'estime que j'avais en moi, la moindre confiance, le moindre sourire. À dix-sept ans, il m'a fait lâcher l'école pour me faire travailler à temps plein dans le café qu'il tenait. J'ai travaillé comme un forcené, souvent jusqu'à faire soixante heures dans une même semaine. Il m'épuisait autant physiquement que mentalement jusqu'à m'en rendre réellement malade. Malade au point de ne plus être capable de manger quoi que ce soit pendant des semaines outre quelques miettes par-ci par-là. Je n'avais plus d'appétit, plus le goût de rien en fait. Ma vie se résumait à dormir quelques heures pour ensuite me lever, partir travailler de l'ouverture jusqu'à la fermeture pour ensuite revenir à la maison le laisser faire de moi ce qu'il voulait. J'étais trop fatigué pour me défendre, trop épuisé pour me rebeller, trop insécure pour oser parler.

Peu avant mes dix-huit ans, je rendis visite à ma tante pour l'anniversaire d'une de ses filles. Mon état l'alarma, évidemment. Je n'avais plus que la peau sur les os, un moral des plus à plat alors qu'elle m'avait toujours connu étonnamment enjoué et des cernes profondément sombres. Une mine affreuse, malade et épuisée. C'est là qu'elle a compris qu'un truc clochait et comme elle venait de se remarier à un homme plutôt sympa, c'est elle qui fit les démarches pour me ramener chez elle après en avoir parlé à son mari. Elle me retira mon boulot et me força à rester à la maison pendant quelques semaines pour soi-disant reprendre des forces. Par la suite, elle m'aida à choisir un domaine dans lequel m'inscrire pour reprendre mes études. Ce ne fut guère concluant. Au moment où elle avait cru que j'allais un peu mieux, j'ai faits une rechute suite à de mauvais rêves me rappelant les traitements que j'avais subis pendant les dernières années. J'ai été précisément treize jours sans ouvrir la bouche, sans dire le moindre mot, pour ensuite recommencer à prendre certaines aises. J'ai mis du temps avant de tenir à nouveau une conversation normale contenant plus de trois mots.

Jusqu'au soir où je suis revenu d'un tour en ville. Jusqu'à ce jour où j'ai franchi le seuil de la porte avec un sourire flamboyant aux lèvres. La famille entière en a été si surprise qu'ils ont tous écouté ce qui s'était passé sans jamais m’interrompre. Ce soir-là, j'ai mangé plus que je n'avais jamais mangé depuis près de trois ans et j'ai parlé avec plus de détails que mes propos n'en avaient contenu depuis mon enfance. Je leur ai tout raconté. De cette personne que j'avais vue, non pas rencontré, mais seulement aperçu. Avec qui j'avais échangé quelques mots maladroits suite à une situation cocasse. Cet individu qui avait fait bondir mon cœur une fois avant de le stopper pendant quelques secondes et cela se reproduisit à chaque fois que je le vis par pur hasard. Si bien que je finis par prêter attention à l'heure vers laquelle il pointait son nez à l'épicerie pour en faire de même, prendre la peine de découvrir ses préférences pour forcer les contacts d'apparences anodines. Aussi idiot que cela puisse paraître, ça fonctionna.

Je n'aime personne plus que je n'aime Cameron. Il est tout pour moi. Il est celui qui a réussi à remettre une dose de bonheur dans ma vie qui s'était mise à faner depuis tant d'années. C'est plus que de l'amour, tellement plus. C'est une passion et une obsession. Ma vie ne tourne pas rond lorsque j'ignore où il est, ce qu'il fait. J'ai si peur de le perdre que je me plie constamment en quatre pour lui plaire, pour ne pas qu'il m'oublie. Je donnerais tout pour lui, jusqu'à ma propre vie. Dès qu'il est là, mon cœur s'emballe d'un entrain que je ne lui avais pas connu depuis l'enfance. Un peu comme si, après toutes ces années à pourrir et se contenter de survivre, on m'octroyait enfin le droit à un havre de paix. À un peu de quiétude. À une raison de sourire, aussi simple et banale soit-elle. Il est celui qui m'a donné le goût de reprendre les études, celui qui a su me convaincre que les lendemains pouvaient effectivement être plus roses que la veille, que tout n'est pas noir et gris. Autant j'en suis éperdument amoureux, autant je n'ai jamais réussi à lui raconter la vérité concernant mon histoire. J'ai peur de ce qu'il pourrait penser, de comment il pourrait le prendre. J'ai honte de m'être laissé faire pendant trois ans par mon oncle, d'avoir idolâtré un homme qui n'avait rien d'un héros pendant quinze ans, de n'avoir jamais connu celle qui se trouve être ma mère biologique. De ne même pas avoir une maigre idée de si elle est toujours en vie. Que tout ce que je sais d'elle, c'est qu'elle était grande, des yeux d'un bleu azur et de longs cheveux châtain clair, née à New-York et que mon père l'avait séduite avec ses belles paroles pour une histoire d'argent. Tout ça, je ne veux pas qu'il le sache. Dès qu'on parle de nos familles, j'évite la conversation en changeant de sujet. Lorsque je me suis soudainement mis à pleurer lors de notre première relation, j'ai dit que ce n'était rien. J'ai changé l'histoire, je l'ai modifié pour aborder le sujet comme étant le souvenir d'un viol, d'un seul, de la part d'un inconnu. Je ne veux pas qu'il sache que l'inconnu est en fait mon oncle et que le une fois est en réalité bien plus nombreux que cela. Je ne veux pas voir son regard changer lorsqu'il pose les yeux sur moi, je veux continuer de voir cette même flamme qui y brillait lors de nos « je t'aime ».
Behind the screen.

je me présente, je suis rainy, raie, ray ou umma, j'ai actuellement vingt ans à mon compteur, et je suis encore loin de partir au recyclage ! je vis actuellement en/au canada (québec) et j'ai connu le forum par appa ♥, et j'en suis fier(e) ! sur BD, je jouerai lee sungyeol, weeeh. sinon dans la vie je suis une femme avec des seins, de long cheveux épais et des cils de douze kilomètres, soyez tous jaloux. concernant mon niveau de rp, je pense que j'ai un bon niveau parce que je fais environ 1000 par rp. et parce que le forum est trop génial, je pourrais venir sur BD environ trop souvent, sérieux, par jour ! sinon, j'ai bien lu le règlement et je peux même vous dire que le code c'est validation de lexy.. pour finir, je vais conclure ma fiche par un petit mot : je suis venue foutre la merde dans ce woogyu & faire pitié, weeeh.


Code:
aidez nous pour le bottin !
<i>ಶ lee sung yeol (infinite) ━ baek shawn.</i>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xue Qing Yuan

avatar

troublemaker.
bitches ain't shit but hoes and tricks.

Messages : 31
Date d'inscription : 01/03/2013

MessageSujet: Re: i need your breath mingling with mine.   Dim 3 Mar - 16:46

    SEONG YEOL SEONG YEOL JREOIHRESJHTDJKFGHJKGHDJFGBFJDKHGJKDF

    Tu es une cafetière. Buddy faut qu'on ait un lien. Oui, juste à cause de ça. J'aime bien les cafetières.

    Et j'ai hâte de lire ta fiche alors bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Park Lexy Erin

avatar

kings&queens.
talk to me as your majesty.

Messages : 132
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 30
situation amoureuse : ton père sur mon corps, connard.
ambition : retrouver mon petit frère; quelle tristesse que tout le monde sache qu'il est mort il y a des années sauf moi, hein?

MessageSujet: Re: i need your breath mingling with mine.   Dim 3 Mar - 16:50

    bienvenue, bienvenue. ♥

_________________
now, trembling justice, embrace my unerasable scars and we’ll go together, nameless monster.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Im Chul

avatar

troublemaker.
bitches ain't shit but hoes and tricks.

Messages : 34
Date d'inscription : 03/03/2013
ambition : Devenir un homme parfait pour Cameron

MessageSujet: Re: i need your breath mingling with mine.   Dim 3 Mar - 16:53

    Toi, j'vais te stalker à mort, fais gaffe hein èé *hardfixe*
    Prends soin de mon bébé èé Sinon j'fais du mal au tien ! *prend dongwoo en otage*
    BIENVENUE. èé ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Na Min Ji

avatar

loveseeker.
cherry cola through my veins.

Messages : 89
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 24
ambition : Devenir un prof de musique au conservatoire

MessageSujet: Re: i need your breath mingling with mine.   Dim 3 Mar - 16:54

    Ah... bin tous les Infinite débarquent XDDD YEAHHHHHH !

    Fighting pour ta fiche ! Et ENCORE BIENVENU PARMI NOUS ~

    EDIT : Nan Y.Y Dongwoo est à moi ! /MUUUUUUUR/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyun Min Ah

avatar

miser.
never turned around to stop.

Messages : 149
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 25
ambition : devenir actrice.

MessageSujet: Re: i need your breath mingling with mine.   Dim 3 Mar - 16:58

han sungyeol. *w* bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahn Maddox

avatar

kings&queens.
talk to me as your majesty.

Messages : 206
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 27
situation amoureuse : mon coeur est pris par une jeune femme obnubilée par un autre qui n'est autre que moi.

MessageSujet: Re: i need your breath mingling with mine.   Dim 3 Mar - 17:25

invasion d'infinite o/
bienvenue parmi nous avec le beau sunggyeol !
n'hésites pas à harceler le staff si besoin, nous aimons ça huh

_________________



我怕來不及我要抱著你直到感覺你的皺有了歲月的痕跡 直到肯定你是真的直到失去力氣 為了你我願意. i'm afraid it's too late, i want to hold you 動也不能動也要看著你直到感覺你的髮線有了白雪的痕跡直到視線變得模糊直到不能呼吸讓我們形影不離 ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seonwu Jae Bum

avatar

loveseeker.
cherry cola through my veins.

Messages : 86
Date d'inscription : 28/02/2013
Age : 25
ambition : devenir kinésithérapeute & fonder une famille.

MessageSujet: Re: i need your breath mingling with mine.   Dim 3 Mar - 20:56

OH NON MAIS NON. Vous voulez m'achever avec tous les Infinite ? è.é C'est les meilleurs, les plus beaux, les plus sex, les plus magnifiques, les plus amazing.. BREF, j'te kiffe d'avance, tout comme tes copains Infinitiens. **
Bienvenue parmi nous & have fun. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baek Shawn

avatar

loveseeker.
cherry cola through my veins.

Messages : 19
Date d'inscription : 03/03/2013
ambition : ne pas le perdre. veiller à ce que tout reste pour le mieux et de ne jamais poser les mêmes gestes que mon père.

MessageSujet: Re: i need your breath mingling with mine.   Dim 3 Mar - 21:03

qing yuan »» houuu kai ♥ mais ce sera avec plaisir pour ce lien, buddy.

lexy erin »» thank you, thank you ♥

im chul »» fuck you man get the fuck out t(èét) i'll hate you to death.
& pis redonne-moi mon dongwoo. t'as déjà pris woohyun en avatar. tu veux quoi de plus ? ÊTRE MOI C'EST ÇA !? espèce de.. gruh. je te dis pas merci, pour la peine.

min ji »» of course qu'on débarque. on vient en meute, c'est l'explication, c'est tout. 8) & pis, touche pas dongwoo. voilà. *fixe*

min ah »» mais merci poulette B)

maddox »» infinite second invasion, uesh /porte. c'est la première chose à laquelle j'ai pensé en voyant ton bienvenue, donc je devais le dire .w.

jae bum »» omooo on est démasqué. on faisait tout ça que pour te tuer, voilà. faut avouer 8)



&& sinon j'ai terminé les poussins, weh. enfinjecrois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Park Lexy Erin

avatar

kings&queens.
talk to me as your majesty.

Messages : 132
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 30
situation amoureuse : ton père sur mon corps, connard.
ambition : retrouver mon petit frère; quelle tristesse que tout le monde sache qu'il est mort il y a des années sauf moi, hein?

MessageSujet: Re: i need your breath mingling with mine.   Dim 3 Mar - 22:33


bienvenue, jeune romantique !

Ça y est tu as enfin réussi à intégrer le cercle fermé des membres de BD. Tu es validé mon enfant ! Ton travail ne fait que commencer, maintenant que tu possèdes ta couleur, ton rang et fais enfin parti du groupe de tes désirs , nous pouvons te souhaiter la bienvenue et te prendre virtuellement dans nos bras. Bienvenue parmi les grosses loutres !

Bref, maintenant il va falloir que tu trouves un toit sous lequel t’abriter, parce que bon c'est bien de vivre à Séoul mais dans la rue , non, nos membres valent bien mieux que cela. A moins que tu sois un sans abris *tousse*. Il va également falloir que tu crées ta fiche de liens afin que tu te fasses des amis, des ennemis , des hippopotames, fin pleins de trucs, mais n'attends pas que l'on vienne te demander un lien, soit extraverti, harcèles les membres (pas trop hein ?).

Nous mettons aussi à ta disposition la faq, au cas où tu ne comprennes pas tout et si à notre grand dan tu n'y trouves pas tes réponses tu peux nous poser tes questions dans ce topic. On est gentil n'est-ce pas ? Attentionnés nous avons même pensé aux geeks que vous pourriez être en vous offrant une catégorie internet & téléphonie. N'hésites pas à surfer sur le net et chatter avec tes comparses. Oh, d'ailleurs si tu ne trouves personne pour rplayer avec toi, passe faire un petit tour sur ce topic, il y a de fortes chances que tu y trouves ton bonheur.
Et voilà, tu es libre comme l'air petit bout de choux. Maintenant n'hésites pas à t'amuser en allant sur le flood et les jeux, tu vas voir c'est super fun. Puis il y a aussi la chatbox même si les gens sont bizarres tu devrais rapidement t'y faire. Sache que nous sommes heureux de t'avoir à présent parmi les nôtres, et espérons bien nous amuser à tes côtés.


_________________
now, trembling justice, embrace my unerasable scars and we’ll go together, nameless monster.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: i need your breath mingling with mine.   

Revenir en haut Aller en bas
 

i need your breath mingling with mine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mine sakai mardi 08/03/2011
» La Taverne de la Mine
» Mine anti-personnel, anti-char ?
» Actes de versements des primes d'assiduité de travail à la mine
» Ca fait mal au cul mine de rien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
black diamonds :: ✖ administration :: ∞ you & yourself :: loveseekers-