the worst thing about being lied to is knowing you weren’t worth the truth.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 the worst thing about being lied to is knowing you weren’t worth the truth.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baek Shawn

avatar

loveseeker.
cherry cola through my veins.

Messages : 19
Date d'inscription : 03/03/2013
ambition : ne pas le perdre. veiller à ce que tout reste pour le mieux et de ne jamais poser les mêmes gestes que mon père.

MessageSujet: the worst thing about being lied to is knowing you weren’t worth the truth.   Sam 9 Mar - 16:25

t(èét)
C'est d'une oreille plutôt distraite qu'il écouta la fin de son cours traitant sur l'histoire de l'architecture, gribouillant dans le coin de son cahier de notes tout en surveillant l'heure sur son téléphone portable avec la plus grande attention. Encore dix minutes. Un petit dix minutes avant qu'il ne puisse quitter les lieux pour filer retrouver la source principale de son retour sur les bancs d'école, la raison pour laquelle il se mettait à sourire si simplement juste en y pensant, cette personne qui avait su redonner un sens à sa vie qui avait été brisé à répétition au cours des six dernières années. Shawn n'avait qu'à savoir que bientôt il allait le rejoindre pour sentir son cœur s'emballer dans cette joie chaleureuse caractéristique de l'amour. Chaque seconde qu'il pouvait réussir à passer avec Cameron était la plus belle des chances, une récompense qui n'avait pas de prix. Ou plutôt, qui en avait un. Un gros. Celui de payer après tous ces mois à broyer du noir, à n'avoir aucune force pour accomplir quoi que ce soit d'autre que la routine odieuse dans laquelle on l'avait brutalement plongé. Même après avoir été extirpé de cette misère, Baek n'avait été qu'une coquille vide. Un être vivant agissant tel un automate, sans savoir où se diriger par lui-même, sans ambition. Choi lui était apparu comme un ange, d'une certaine façon. Un homme merveilleux qui avait trouvé le moyen de faire revoir la vie en couleur à Shawn, de l'avoir aidé à se remettre sur pied. C'était grâce à lui qu'il avait découvert cette passion pour l'architecture à force de lire sur le sujet, de gribouiller des plans à gauche et à droite, sans pour autant y porter une attention plus importante. Il lui devait tant, alors que lui avait si peu à offrir. Leur relation lui semblait souvent si inégale que Baek se sentait le besoin cuisant de faire des pieds et des mains pour lui plaire, pour l'impressionner. De se plier en quatre pour subvenir aux caprices – pas si capricieux que ça – de son aîné. Que ce soit simplement en pliant son linge ou en lui apportant de quoi manger pour le repas, en passant par nettoyer son appartement ou tout simplement le câliner et l'embrasser. Peu importe la situation, Shawn s'efforçait toujours de son mieux pour faire plaisir à Cameron et ne jamais le décevoir. Son bonheur était le sien.

Les dernières dix minutes passèrent si vite qu'il ne se rendit compte que le cours était terminé qu'uniquement lorsque la fille à sa droite lui tapota légèrement l'avant-bras afin de l'extirper de son petit monde lunatique. Le jeune homme s'empressa de tout fourrer dans son sac à dos pour ensuite partir comme une flèche, descendant toutes les marches sur son chemin sans prendre le temps d'agir en adulte réfléchi, en sautant la majorité pour gagner ne serait-ce qu'un dixième de seconde au final. Un simple deux minutes à l'extérieur et Shawn posait déjà le pied dans un transport en commun pour n'y rester qu'une courte durée avant d'en descendre à proximité du bloc appartement où demeurait Cameron. Il n'avait pas averti, pas envoyé le moindre message pour lui dire qu'il allait être là, rendant une visite surprise. Or, qu'est-ce qui pouvait bien l'en empêcher ? Le pire qui pouvait arriver était que le plus vieux ne soit pas là et si cela arrivait, il ferait comme les fois où cela c'était produit et attendrait patiemment son retour.

Puisque la porte de l'appartement était verrouillée, cela força Shawn à fouiller son sac pour trouver le double de la clef. En pleine recherche archéologique, une fille du même pallier passa derrière lui et s'arrêta à son niveau, l'air intriguée. En fait, il lui était quelquefois arrivé d'échanger quelques mots avec cette dernière, mais sans plus; juste assez pour qu'elle sache qu'il y avait une relation entre lui et le type qui habitait l'appartement dans lequel il s'apprêtait à poser le pied. Se sentant observé, l'étudiant se retourna pour croiser le regard de la demoiselle à laquelle il adressa un sourire poli. « C'est curieux ça, je croyais que vous n'étiez plus ensemble. » Évidemment, la remarque ne put que faire sourciller Baek. Pourquoi auraient-ils rompu ? « Il y a ce mec qui est passé cette semaine et j'ai cru entendre qu'il est resté plus longtemps que nécessaire. Eh bah. » Elle haussa les épaules, comme si la conversation s'était poursuivi dans sa tête alors qu'elle reprenait son chemin. Shawn la fixa du regard quelques secondes avant de reprendre sa route également, ouvrant la porte pour tomber sur des lieux dénudés de présence humaine. Dès l'instant où il déposa son sac de cours sur le plancher de la chambre à coucher, un chiot se rua vers lui et posa ses pattes avant contre son tibia, le regard pétillant d'une envie de jouer. Qui pourrait bien résister à une bouille aussi adorable ? Shawn ne perdit pas la moindre seconde avant de prendre le chiot dans ses bras et lui adresser quelques rapides caresses. « Je t'ai manqué, c'est ça ? Tu m'as manqué aussi, boule de poils. » Que ce soit le chiot ou le chaton, les deux se méritaient le même surnom affectueux.

Conservant le canin dans ses bras, Baek se dirigea à la cuisine où il fouilla le réfrigérateur mais ne trouva que peu de choses à se mettre sous la dent en patientant après le retour du disparut. Refermant la porte de l'électroménager bredouille, Shawn consentit à aller prendre possession de tout son long sur le divan du salon, posant le chiot sur son ventre alors que ce dernier se fit un réel plaisir de le piétiner sans remords. Ses jambes se posèrent sur l'accoudoir opposé et sa tête en fit de même tandis que sa main se posa sur la télécommande afin d'allumer la télévision. Néanmoins, alors qu'il changeait les chaînes à la recherche d'un truc à écouter, son attention revint sur les propos de la voisine de pallier. Il s'efforça de décoder ce qu'elle avait pu interpréter pour croire qu'ils n'étaient plus ensemble, mais Shawn voyait mal Cameron lui jouer dans le dos à ce point. Qu'il ne lui dise pas à tout coup quand un ami venait chez lui, ça ne le dérangeait pas : il avait droit à sa vie et à sa liberté par moment, mais s'il y avait eu autre chose, il lui en aurait glissé un mot, non ? Après cinq minutes à retourner la situation dans tous les sens, Baek abandonna et laissa également jouer une chaîne au hasard, écoutant d'une oreille peu attentive le drama qui y défilait. Le jeune coréen posa plutôt les yeux vers le chiot qui s'était couché sur son torse, les pattes tendues vers sa gorge et qui le fixait avec une envie de jouer toujours aussi présente. « Quoi ? Tu veux que je te lance ta balle ? Va la chercher. »

Après un long deux minutes à pointer du doigt la balle agonisante sur le sol à un mètre du divan où Shawn était étendu, il capitula et posa le canidé par terre pour se lever et aller récupérer l'objet, revenant aussitôt poser ses fesses sur le mobilier. Il envoya la balle en direction de l'entrée tandis que l'animal s'anima d'une joie enfantine à s'élancer vers celle-ci pour la prendre dans sa gueule et la lui ramener, trottant fièrement avec sa fausse proie dans la gueule. Shawn répéta le manège une dizaine de fois, soit jusqu'à ce que la porte de l'appartement s'ouvre et que le chiot se désintéresse de son jouet pour aller accueillir son maître. Baek en fit tout autant, oubliant son activité avec le canidé pour se lever et s'empresser d'aller accueillir son aîné, même si c'était lui qui était l'élément de visite. « T'étais parti faire les courses ? Non parce que ton frigo est vide... On peut toujours aller manger au restaurant si tu veux, c'est moi qui t'invite ! » Un large sourire trouva sa place sur les lèvres du cadet alors que son regard de pur amour se noua à celui de l'homme qu'il aimait plus que tout au monde, plus qu'il ne s'aimait lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Choi Cameron

avatar

loveseeker.
cherry cola through my veins.

Messages : 42
Date d'inscription : 03/03/2013
ambition : arrêter de fumer serait bien honnêtement.

MessageSujet: Re: the worst thing about being lied to is knowing you weren’t worth the truth.   Dim 10 Mar - 18:03



being deeply loved by someone gives you strength.
meanwhile loving someone deeply gives you courage.

b a e k s h a w n & c h o i c a m e r o n



tenue ft pose gay. une fois encore, cameron était assit fermement sur cette même chaise qui supportait tous les jours son popotin. d'une oreille attentive et d'une concentration considérable, le jeune étudiant écoutait et écrivait presque aussitôt sur son calepin chaque mot et chaque théorie que le professeur énonçait. sa main droite ne cessait de bouger, ne faisant qu'écrire et écrire encore comme toujours et cela n'étonnait plus personne car, depuis des années déjà qu'il étudiait dans cette même classe, cette habitude que de noter absolument tout ne l'avait jamais quittée. et cela laissait penser par ailleurs aux autres que le secret de sa réussite était dans cette si belle prise de notes. pour en décevoir plus d'un néanmoins, le secret de la réussite de cameron aux examens n'était pas là. à vrai dire, il n'y en a pas vraiment. comme dans toute étude, cela demande simplement beaucoup de travail et une certaine organisation intelligente. rien de plus. le fils choi ne faisait que réciter oralement ses cours chaque soir pendant qu'il faisait la vaisselle ou prenait sa douche et n'apprenait surtout jamais au dernier moment, prenant toujours plus de deux semaines d'avance avant un examen pour bien retenir et bien comprendre ses chapitres. après, cameron a bien évidemment ses propres méthodes de relaxation et de détente pour évacuer le stresse. comme se faire brûler des encens avant de dormir pendant tout une semaine, manger des repas sains et équilibrés, pas trop bourrés de sel, et prendre des mélanges à base de plante qui sont par ailleurs excellent pour la santé. cela faisait parti de son petit train-train habituel. et lorsque quelqu'un venait pour lui demander conseil, tout ce que le jeune homme répondrait serait « chacun sa méthode. réfléchis. tu trouveras. » tout en lui tapotant l'épaule. car après tout, ce n'est que la vérité non ? chacun a sa propre méthode pour atteindre le sommet, pour briller. certains bossent comme des chiens, d'autres n'ont besoin de rien du tout pour réussir, quelque uns sont chattés, tandis que d'autres triches. et cameron ne rêvait pas plus que ce qu'il avait déjà. des titres obtenus avec mérite. lorsque la sonnerie retenti, il ferma son calepin bourré de nouvelles notes et rangea toutes ses affaires dans son sac à bandoulière. son taxi était posté là depuis déjà quelques bonnes minutes mais le fils choi prit néanmoins la peine de saluer correctement ses amis avec un large sourire et quelques babye de la main avant d'entrer dans le véhicule et d'indiquer son lieu de rendez-vous. « au café qui est à l'angle de l'appartement je te prie. ~ » indiqua-t-il à son chauffeur tout en bouclant sa ceinture.

du temps à tuer, il en avait. ça oui. après tout, ses lundis ne consistaient qu'en une demie journée de cours, alors pour combler le reste du temps, il devait trouver de quoi s'occuper au mieux. aujourd'hui cameron avait pensé à aller rendre visite à son mari à son travail. histoire de passer un peu de temps avec lui, mais aussi pour discuter un peu sérieusement. car le jeune étudiant avait l'intention de mettre un terme à sa relation actuelle avec shawn plus tard dans la soirée et cela le rendait plus que nerveux. il appréciait énormément le cadet. voir encore un peu comme un amant, mais, avant tout, il ne voulait pas le blesser. il savait oh combien shawn avait souffert dans sa jeunesse d'abandon et de solitude, c'est pourquoi l'ainé voulait éviter qu'il ne retombe dans cet ancien gouffre qui le rendrait malheureux. il voulait garder un œil attentif et concerné sur son ami car avant tout, il le considérait comme son petit frère, son meilleur ami, et ne désirait que son bien. posté devant le garage d'imchul, accompagné de deux cafés encore bien chauds et de quelques petits choux à la crème confortablement rangés dans sa poche, l'ainé passa le seuil de l'entré et attendit quelques temps en attendant d’apercevoir sa moitié. une fois qu'il l'entrevit changeant quelques pièces d'une voiture en pas si bel état, ses pieds le menèrent rapidement jusqu'à lui tout souriant de sa surprise. l'odeur qui se diffusait dans l'air était un mélange de sueur, de plomb, d'essence, et pour ne pas mentir, cameron aimait cette atmosphère. son amant était tellement occupé, qu'il ne le remarqua pas même une seconde lorsqu'il s’accoudât élégamment contre la surface d'une des voitures. « looove. » il l'appela d'une voix mignonne et sensuelle à la fois, ne se souciant guère quelques secondes qu'il pourrait peut être déranger le travailleur. l'homme eut une réponse plus que positive lorsqu'il le vit ici. car après tout, cameron ne venait jamais lui rendre visite au travail d'habitude, bien trop pressé d'aller faire ses courses avant pour passer faire un coucou au garage. mais cette fois-ci, l'ainé avait pensé que l'épicerie pourrait attendre. « surprise ? ~ »

finalement, l'étudiant se retrouvait enfin au pied de son immeuble. sa montre lui indiquait 17h10... cela voulait dire concrètement qu'il avait passé plus de trois heures avec son amant. et pour ne pas mentir, il n'avait pas vu le temps passer. certes il n'avait pas pu faire ce qu'il voulait avec imchul car celui-ci était tout de même en service mais, il était resté néanmoins à ses côtés pour lui passer certaines pièces, lui essuyer le front lorsque de grosses goutes de sueur glissaient tout le long et discuter avec pendant des heures et des heures. sans oublier son petit détour à l'épicerie qui lui avait prit plus de temps qu'il ne l'imaginait. en réalité, jamais cameron n'avait réussit à rester à l'épicerie moins de quarante minutes et le jeune homme ne savait pas réellement pourquoi il lui fallait autant de temps pour faire quelques courses. certainement parce qu'il faisait très attention à son argent et ne le dépensait pas dans n'importe quel article, ne prenant que le meilleur et le plus rentable à la fois. tandis qu'il grimpait les marches unes à unes, il se demandait si le plus jeune était déjà arrivé à l'appartement et avait eu cette si grande habitude de fouiller le frigo. certainement oui. il ne put s'empêcher de sourire en imaginant sa tête lorsqu'il ne découvrirait quasiment rien. lorsqu'il atteint son palier, il se dirigea directement vers la porte qui portait le numéro 28 et saisit la poignée sans même penser une seconde qu'il aurait à sortir sa clé. en effet, le cadet était déjà là, tranquillement assit sur son divan tout en divertissant mohani comme il avait l'habitude de faire lorsqu'il l'attendait. de frêles bras entourèrent son corps dans une chaleureuse étreinte qu'il retourna au maximum. « désolé désolé, j'ai acheté de quoi le ravitailler un peu ce maigrichon de frigo... mais je préférerais qu'on reste là ce soir. un tête à tête c'est tout aussi bien non ? » il lui sourit agréablement et chaleureusement tandis qu'il lui ébouriffa les cheveux. ils se mirent à parler de tout et de rien, dénonçant oh combien parfois les cours pouvaient être encombrant au niveau des devoirs. l'ainé pendant ce temps là rangeait les produits frais qu'il avait tout juste acheté et enchaina presque tout de suite après par faire la vaisselle de la veille. « dis moi, qu'est-ce que tu veux manger ce soir ? je cuisine. ~ » cameron enfila alors son tablier rose pâle et s'installa tranquillement derrière les fourneaux, tandis qu'il prit discrètement l'anneau qui enroulait son annulaire et le glissa dans sa poche pour le protéger de la saleté.

je suis pas satisfaire grr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baek Shawn

avatar

loveseeker.
cherry cola through my veins.

Messages : 19
Date d'inscription : 03/03/2013
ambition : ne pas le perdre. veiller à ce que tout reste pour le mieux et de ne jamais poser les mêmes gestes que mon père.

MessageSujet: Re: the worst thing about being lied to is knowing you weren’t worth the truth.   Lun 11 Mar - 4:03

Attendre après le retour de Cameron n'était pas ce qui le dérangerait le plus, loin de là. Tant et aussi longtemps qu'il pouvait confortablement squatter l'appartement pour patienter, de quoi pourrait-il se plaindre ? Sans compter que Shawn pouvait profiter de la compagnie poilue des animaux de ce dernier, particulièrement de celle du chien qui ne manquait visiblement jamais d'énergie. Une bête infatigable à qui le jeune homme aurait pu lancer la balle encore et encore si ce n'était pas de l'arrivée soudaine de son aîné qu'il accueillit avec une joie non dissimulée. Le laissant lui ruiner sa coiffure naturelle, Shawn lui débarrassa les mains de quelques sacs de course pour les poser à proximité du réfrigérateur. « Pourquoi pas, ça fait bien une bonne semaine qu'on a pas mangé seul à seul. » C'est d'un entrain étrangement enjoué qu'il l'aida à les défaire tout en participant activement à lui raconter également le peu de choses palpitantes qu'il avait fait ou qui lui était arrivé tout au long de la journée. Son enthousiasme visible ne pouvait avoir qu'une raison d'exister et c'était clairement l'homme près de lui qui en était la source. Shawn aurait été apte à tout ranger par lui-même si l'aîné n'y avait pas mis la patte de son plein gré. Évidemment, son regard ne manqua pas de se poser sur la bague que Cameron portait à son doigt, mais Baek n'était pas du genre à faire une scène soudainement et assuma simplement qu'il l'avait peut-être enfilé trop vite le matin et ne s'était pas rendu compte de son erreur. Après tout, si ça lui était déjà arrivé à lui-même de se tromper de main, pourquoi ça ne pouvait pas arriver à quelqu'un d'autre ? Ce n'était pas comme si le plus vieux risquait de mener une double vie, il n'était pas de ce genre ou sinon, c'est que Baek le connaissait douloureusement mal.

Dès que Cameron changea de tâche pour faire sa vaisselle, c'est d'un geste des plus naturels que Shawn se saisit d'une serviette pour l'essuyer et poursuivre de lui filer un coup de main. Il fallait dire que son estomac se faisait capricieux et que plus vite tout serait rangé, plus vite il risquerait de manger. « N'importe quoi que hyung voudra bien faire. » En somme, le cadet n'avait jamais été des plus difficiles sur le plan gastronomique et ne ronchonnait jamais sur les plats qu'on lui présentait, donc ce soir ne viendrait pas faire exception à la règle, surtout pas si c'était son cher Choi qui se trouvait derrière le repas. Rangeant le dernier verre propre, il se retourna finalement pour voir son aîné affublé de ce fameux tablier rose qui le fit sourire davantage. « Fais-moi penser de t'en trouver un autre. Celui-là t'enlève la moindre trace de virilité que tu peux avoir. » Shawn ne comprendrait jamais pourquoi de tous les tabliers du monde, c'était ce rose pâle qui vivait dans cet appartement. Si bien que c'était devenu un point sur lequel il se permettait quelques taquineries à l'égard de celui qu'il aimait.

Afin d'éviter au maximum d'être dans ses pattes pendant qu'il cuisinait, Baek trouva place sur le comptoir à une certaine distance pour s'y asseoir et observer le moindre des gestes de Cameron. Il aurait pu faire que ça de toutes ses journées : le regarder, le détailler continuellement du regard, admirer le moindre de ses traits, redécouvrir continuellement cette envie d'embrasser ses lèvres ainsi que le reste de sa peau. C'était à chaque fois que Shawn pouvait poser le regard sur son aîné qu'il admettait avoir découvert la plus grande des perfections dans cette épicerie, il y a plus d'un an. Des gens merveilleux, Baek en connaissait déjà quelques rares exemplaires, mais aucun comme Cameron. Personne ne lui donnait cette même impression, ce même désir de rester constamment à ses côtés et de tout faire pour lui plaire. Il était unique en son genre, une véritable perle rare. En vingt et une années de vie, Shawn n'avait pas souvenir d'avoir autant aimé une personne, jamais à ce point. Jamais aussi fort et avec autant de certitude. « Hyung, I love you. » C'était sorti tout seul alors qu'il poursuivait sa contemplation, ce même sourire qui ne pouvait s'effacer quand le plus vieux était présent. Rapidement, il quitta sa place assise pour s'approcher de Choi et le forcer à pivoter légèrement afin de lui dérober un rapide baiser avant de changer complètement de sujet. « Tiens, ça me fait penser... » Il jeta un rapide coup d'oeil aux progrès du repas avant de poursuivre ses propos. « Je crois que la voisine essaie de me faire douter de toi. » De son plein gré, Shawn commença à s'activer pour dresser la table pendant que le tout terminait d'être mis au point. Déposant le premier verre, il continua avec un « elle m'a dit qu'elle a vu un autre dude te rendre une longue visite cette semaine, puis elle est repartie en rajoutant rien de plus ». Son ton de voix n'avait rien de suspicieux, bien au contraire. Baek avait davantage l'air de raconter une simple anecdote que de lever des soupçons, ce qui était le plus proche de la vérité puisque ce n'était pas si peu qui le ferait douter de l'énorme confiance qu'il plaçait envers l'étudiant en biologie. « Comme si t'étais du genre à mener une double vie ~ » et un rire amusé lui échappa alors qu'il déposait la dernière paire de baguettes à la bonne place.
deal with it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Choi Cameron

avatar

loveseeker.
cherry cola through my veins.

Messages : 42
Date d'inscription : 03/03/2013
ambition : arrêter de fumer serait bien honnêtement.

MessageSujet: Re: the worst thing about being lied to is knowing you weren’t worth the truth.   Mer 13 Mar - 15:29





se sentir mal ? en effet, l'ainé présentement se sentait plus que mal. cette boule que représentait son stress ne cessait de le ronger petit à petit sans merci. si, il menait en quelque sorte une double vie. en quelque sorte, car à vrai dire, cela ne faisait que deux jours que cameron n'était plus réellement un choi mais un kim, et qu'il avait décidé de rompre avec shawn. cela faisait oui deux jours qu'il pourrait le « tromper » mais celui-ci n'avait pas pu rentrer plus tôt. d'ailleurs, la nuit précédente l'étudiant n'eut trouvé le sommeil, trop angoissé et gêné pour arrêter de penser à oh combien il allait faire du mal au plus jeune en lui disant que... plus jamais ils ne s'embrasseraient, plus jamais ils ne coucheraient mais, surtout, que plus jamais ils ne s'aimeraient de la même manière. il fut même un moment, vers les alentours des trois heures, où les larmes vint tâcher ses pâles joues. son esprit était incapable d'annoncer ça au plus jeune. il ne voulait pas le blesser, le quitter. il voulait continuer de voir son sourire sur son visage, le voir aussi épanouie. mais, garder ce secret ne ferait que le blesser d'avantage. il fallait lui avouer, lui dire la vérité. quitte à ce qu'il le haïsse. après tout, c'était sa faute, sa faute pour ne pas avoir cru en son amour pour imchul. s'il y avait cru, il ne se serait jamais mis en couple, patientant toujours et encore pour l'homme qu'il aimait depuis le berceau. s'il n'avait pas abandonné, il n'aurait pas eu à blesser autant de gens. et oui, il s'en voulait comme la mort. rien n'aurait pu le sortir de son angoisse, pas même son mari et ses bras si réconfortants. rien. pas même son t-shirt imprimé de son parfum si délicat et addictif. les bébés avaient même senti que leur maitre n'allait pas bien et s'étaient tout de suite rués vers lui pour lui donner du réconfort avec des petites léchouilles et des coups de tête. c'était adorable, mais hormis un maigre sourire, cela n'arrêta pas ses angoisses, ses peurs de voir le visage de son meilleur ami une nouvelle fois en peine.

néanmoins, il fallait lui dire. et lorsqu'il faut le faire, il faut le faire. cameron, une fois arrivé à son appartement, ne pouvait se résoudre à penser ne serait-ce qu'un peu positivement. à l'intérieur il avait peur, et cette boule qui l'avait hantée toute la nuit était de nouveau là, le rongeant. son subconscient tentait de le faire agir au plus naturel possible, mais pourtant, l'ainé présentement aurait pu tout casser dans l'appartement et partir en courant pour ne jamais revenir avec un " i'm going to die ". et lorsqu'il entendit le jeune baek parler de cet événement avec cette voisine de palier, ce fut comme s'il pleurait une nouvelle fois mais intérieurement. de quoi se mêlait-elle franchement ? cameron était bien assez âgé et indépendant tout de même pour recevoir qui il voulait dans son appartement sans que ce soit de la tromperie ! il aurait aimé faire face à cte dame ne serait-ce que trois secondes pour lui apprendre à s'occuper de ses petits plats bien dégueulasses et lui lâcher les bottes. imchul n'était pas le seul à venir squatter son appartement non d'un chien. l'étudiant avait d'autres amis, des amis qui ne se gênaient jamais pour venir toquet à sa porte et passer la soirée avec lui voir même dormir, ce n'était pas rare du tout compte tenu de la générosité du fils choi. vraiment, ses nerfs auraient surchauffés de colère si l'angoisse ne prenait pas le dessus sur ses émotions. « tsss, oui j'ai eu des gens dans la semaine, et alors. de quoi elle se mêle. » l'ainé laissa maladroitement glisser une des assiettes au même moment dans l'évier. heureusement, il n'y eut aucune casse mais sa nervosité pouvait être très perceptible présentement. il fit signe à shawn de s'asseoir, lui rappelant par la même occasion qu'un invité ne faisait rien à la maison mis à part patienter et papoter. les aliments qu'il avait sorti et nettoyé bouillaient tranquillement dans sa marmite tandis que de généreux morceaux de viande luisaient au dessus du feux de la gazinière. « j'espère qu'un ragoût te va. j'avais envie de patates. » il s'assit alors en face de shawn qui eut par ailleurs le temps de mettre la table. il secoua la tête désespérément à la gentillesse du petit. malgré qu'il lui ait dit de ne rien faire, comme à son habitude le fils baek n'écoutait rien et aidait toujours dans une tâche quelconque. c'était chou, là n'est pas le soucis, mais cameron n'aimait pas que les gens s'embêtent pour lui. ses yeux suivirent alors sa trajectoire jusqu'à ce qu'il lui fasse face et lorsqu'il sentit les lèvres du plus jeune sur les siennes, il ne put résister à prendre ce si mignon visage entre ses mains et approfondir le baiser... pour une dernière fois.

tous les plats furent vite terminés, fumant dans tout les recoins de l'appartement. rapidement, cameron prit l'assiette du plus jeune et la remplie comme à son habitude à 3/4. il prit ensuite la sienne et se la remplie à moitié avant de se diriger vers la porte. sa tête se tourna vers l'autre visage qui le fixait et lui dit alors qu'il allait vite revenir. l'étudiant descendit alors à sa cave, et lorsqu'il entra dans la pièce sombre, il regretta quelques secondes de ne pas avoir prit au minimum une veste. il arpenta les recoins à l'aveuglette et remercia la lumière du couloir lorsqu'il vit des bouteilles nichées au fond. analysant les étiquettes attentivement, il emmena avec lui celle qui se trouvait tout à gauche. après avoir de nouveau fermé à clé la cave, il revint à son palier accompagné de la bouteille. il fut sur le point d'ouvrir la porte lorsque sa voisine déambula dans le corridor. ses yeux s'attardèrent longuement sur celle-ci, la dévisageant totalement avec des yeux quelques peu effrayants et ce n'est qu'après que celle-ci accéléra le pas pour sortir de son champ de vision qu'il tourna la poignée et retourna tenir compagnie à shawn qui patientait encore. son siège fut de nouveau occupé tandis qu'il sortit du tiroir derrière lui un tire bouchon. « c'est du bordeaux, j'espère que ça va te plaire... ça devrait, il est de 1900. » d'un bon coup de poignet, il ôta le bouchon en liège et vint déposer le liquide rouge dans le vers du cadet puis ensuite dans le sien avant de lever son verre. « en europe c'est une tradition que de trinquer à la santé de l'autre. donc santé à toi shawn. » leurs verres tintèrent quelques secondes avant que les deux ne burent lentement le vin. cameron s'attaqua alors à son plat, découpant finement sa viande en plusieurs petits morceaux. ses baguettes vint enrouler quelques pommes de terres puis les mena entre ses dents, laissant la viande entre temps refroidir. sa nervosité revint lorsqu'il sentit ses doigts autour du pied du verre pour remuer le liquide encore et encore. il releva alors les yeux vers le plus jeune pour le voir heureux, dévorant à toute vitesse le délicieux plat qu'il avait préparé. « shawn... j'aurais quelque chose à te dire. mais avant... cameron déposa lentement ses couverts contre les rebords de son bol, baissant les yeux. qu'est-ce qu'a dit exactement cette voisine de palier ? »

well, je te hais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baek Shawn

avatar

loveseeker.
cherry cola through my veins.

Messages : 19
Date d'inscription : 03/03/2013
ambition : ne pas le perdre. veiller à ce que tout reste pour le mieux et de ne jamais poser les mêmes gestes que mon père.

MessageSujet: Re: the worst thing about being lied to is knowing you weren’t worth the truth.   Jeu 14 Mar - 1:40

Que cette voisine de pallier ne se mêle pas de ses oignons n'était pas le plus grand drame qu'avait pu connaître Shawn. À la limite, ça pouvait presque de l'amuser de savoir qu'elle avait éventuellement pu se donner un mal quelconque pour tenter d'instaurer une discorde entre lui et Cameron. Avait-elle réellement cru, pendant l'espace d'une infime seconde, que sa simple parole pousserait le plus jeune à douter de son aîné ? Il en faudrait plus, bien plus, pour venir égratigner la confiance aveugle qu'il lui portait. Une confiance inébranlable au point que Baek croyait toujours Choi sur paroles, sans jamais poser davantage de questions ou chercher plus de détails et de réponses. Pourtant, Shawn aurait été du genre à se montrer méfiant, mais quelque chose l'avait poussé à ne pas dresser de mur entre eux, à être le plus vrai avec lui. Certes, il ne lui avait jamais dit l'entière vérité sur son passé, sur ces affreux moments qui l'avaient détruit petit à petit pendant trop d'années, mais il agissait ainsi pour éviter le moindre regard de pitié. S'il avait déjà abordé le sujet d'un viol, il n'était pas entré dans les détails, avait conclu le sujet bien vite et n'en avait plus reparlé pour ne pas s'emmêler les pinceaux dans sa menterie masquée. Hors de ça, Shawn disait toujours tout à Cameron, se disant que c'était de cette manière qu'il était possible de bâtir une véritable relation avec des fondements solides qui ne s'écrouleraient pas à la première tempête. Alors, non, ce n'était pas cette simple voisine qui viendrait semer le doute dans son esprit, si bien qu'il sourit à la réplique de Cameron avant de sursauter au bruit de la vaisselle qui tomba dans l'évier. Instinctivement, le cadet jeta un coup d'oeil à l'assiette, mais principalement à son aîné. « Rien de coupé ? » Une fois que l'étudiant en architecture fut bien sûr qu'il n'y avait pas eu de blessure, il hocha simplement la tête pour approuver le choix de repas qu'avait posé Choi.

Tandis que Shawn crut qu'ils allaient attaquer le repas, Cameron prit la porte, disant qu'il allait revenir et il se contenta d'attendre après le retour de son hôte. Patientant, sa main trouva naturellement la fourrure soyeuse du chiot qui vint appuyer ses pattes contre le côté de sa cuisse, le flattant doucement jusqu'à ce que l'autre jeune homme ne ramène ses pattes dans l'appartement et présenta son accompagnatrice. « Emmène ça ici qu'on y goûte. » En fait, Baek n'était pas le plus grand des amateurs de vins, mais de temps à autres il s'autorisait à en prendre un tant soit peu. Il laissa son aîné lui en verser une coupe avant d'en admirer la robe, agitant légèrement le liquide rougeâtre rouler contre la paroi de verre. Terminant son admiration, il fit tinter sa coupe contre celle avant d'en prendre une première gorgée qui le fit grimacer. Les premières gorgées étaient toujours ainsi, mais plus il en prenait, plus le goût finissait par devenir supportable, voire même délicieux. Il déposa sa coupe sur la table et entama son repas avec voracité, laissant son estomac affamé guider ses premiers gestes pour manger le plus possible dès le début et se calmer graduellement après avoir avalé quelques bouchées. « J'adore ta cuisine. C'est délicieux, honey, » fut sa remarque concerna le repas qu'il était en train d'engloutir comme un individu qui n'aurait pas mangé depuis des jours.

Toutefois, son attention se retrouva captée à nouveau très vite par les paroles de Cameron qui suivirent et Shawn leva le regard en sa direction, l'observant également déposer ses baguettes contre la surface de la table. Décidément, pour que Choi cesse de manger, cela devait réellement être important. Ne perdant néanmoins pas la trace de son sourire, il hocha simplement la tête à gauche et à droite avant de répondre. « Rien de spécial. C'était surtout ça, en fait. Des racontars de voisinage pour foutre un peu d'actions, j'imagine. Rien de plus. » Shawn posa ses baguettes à son tour pour tendre la main vers sa coupe et en prendre une nouvelle gorgée, la retournant à sa place initiale par la suite. « T'en fais pas hyung, je sais que ce ne sont que des amis qui viennent. Elle peut bien croire ce qu'elle veut, je m'en fous. » Son visage changea du tout au tout soudainement, fronçant les sourcils en se rappelant un truc. « Curieusement, ça me fait penser que j'ai faits un horrible cauchemar cette nuit... » Il prit finalement une nouvelle bouchée de son repas, haussant les épaules pour retrouver son visage plus doux et légèrement souriant avant de reprendre la parole. « Dedans, tu me trompais et je le découvrais en vous surprenant. C'était à la fois étrange... et horrible. » Son regard se perdit dans le vide quelques secondes alors que ce rêve peu agréable défilait dans sa tête, se rappelant précisément de cette scène qui l'avait poussé à se réveiller dans un sursaut paniqué, le cœur battant à tout rompre. Puis, ses prunelles redescendirent jusqu'à chercher le contact visuel avec son aîné. « Heureusement, c'était juste un mauvais rêve. » Un sourire douloureusement amoureux fendit ses lèvres tandis que sa main chercha à rejoindre l'une de Cameron pour y emmêler ses doigts dans une source de réconfort sur ce cauchemar que venait de lui rappeler cette maudite voisine qui ne servait à rien.

À l'aide de son pouce, Shawn caressa doucement la main qu'il avait attrapée, ne pouvant se résoudre à retirer ou diminuer le sourire qui trônait sur ses lèvres à ce simple contact. Ce mauvais rêve lui avait filé une trouille inimaginable sur le moment, mais ce n'était qu'un cauchemar, pas la réalité. Les rêves n'ont souvent aucun lien avec le monde réal, alors à quoi bon se faire du mauvais sang avec ça ? À quoi bon s'imaginer ce qui arrivait si la situation s'échouait devant son nez ? Même s'il préférait garder cette optique loin de lui, Baek savait déjà ce qui arriverait si une telle annonce devait lui tomber dessus. Avait-il réellement besoin de l'exprimer ? Non, pas du tout. Il était clair comme de l'eau de roche que ça l'anéantirait, que ça lui apporterait la plus grande des peines et qu'il aurait la plus grande des difficultés à s'en remettre. En sommes, rien de bien intéressant et joyeux sur quoi faire travailler ses méninges. « Oh, c'est vrai. » L'étudiant se souvint alors que son aîné désirait lui dire quelque chose. « Qu'est-ce que tu voulais me dire ? » Ce même sourire amoureux reprit forme lorsque ses lèvres cessèrent de remuer dans l'attente de ce qu'avait à dire Cameron. Ce même regard qui pétillait d'un bonheur pur et simple à simplement le contempler, à admirer ses traits dans un face à face, ne pouvait se déloger de son appréciation silencieuse. Décidément, Shawn ne se lasserait jamais d'admirer les yeux bridés à souhait de Choi ou encore moins ses joues rondes et ô combien adorables.
moi aussi je t'aime, appa ♥
& soit contente que je n'use pas de mes greasy-skills, yah.
ça pourrait être pire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Choi Cameron

avatar

loveseeker.
cherry cola through my veins.

Messages : 42
Date d'inscription : 03/03/2013
ambition : arrêter de fumer serait bien honnêtement.

MessageSujet: Re: the worst thing about being lied to is knowing you weren’t worth the truth.   Sam 16 Mar - 15:27





pourquoi est-ce devenu ainsi ? parce que l'esprit des mortels est pire que n'importe quelle énigme au monde. on ne peut pas toujours comprendre les raisons qui nous poussent à agir. sans même penser aux conséquences, l'être humain suit son sixième sens, sa conscience. il a gardé son instinct animal, qu'il en soit conscient ou non. malgré tout, cameron, a toujours su l'arrière-pensé de son geste. lorsqu'il a accepté la main du cadet. "pourquoi"... telle est la question. une question qui lui revient souvent. très souvent, pour ne pas dire trop souvent. il aurait aimé pouvoir tourner la page simplement, faire comme si tout avait été anonyme, comme si le temps avait été arrêté. c'est impossible malheureusement. les faits sont là. il aura a blesser son ami, à cause de son égoïsme et il s'en voulait. en parti car très certainement son ami serait bientôt là, à le chercher pour avoir des réponses. trop en savoir, toujours demander une explication à nos questions, c'est avancer vers le chemin de la sagesse et de la pureté disait une célèbre citation tibétaine. pourtant, à trop vouloir en savoir, on finit souvent par tomber de haut. et l'être humain n'est pas comparable à un félin, il ne retombe pas sur ses pattes. il s'écrase et... son esprit disparait peu à peu dans la divagation. comparaison morbide je vous l'accorde mais pourtant si réaliste. l'être humain est faible. il s'attache, devient dépendant, et devient facilement vulnérable. preuve avec cette amitié pourtant si belle auparavant. les choses sont faites. ou du moins, vont l'être. l'option "arrière" n'est pas envisageable. pas même l'option pause. alors, autant prendre un chemin plus direct, qui ne fera que stopper tromperies et blessures... ou du moins, d'une certaine manière.

son esprit était brouillé, comme il l'était sans doute tout le temps depuis cette fameuse nuit là. ce putain de remord. sa conscience aurait en temps normal eu trop peur pour dévoiler quoi que ce soit au plus jeune, de peur de le blesser, de le décevoir. en temps normal, il aurait dissimulé tout ça, du mieux qu'il pouvait. oui, il aurait été capable de mener une double vie pour ne conserver que ce sourire sur les lèvres de baek. pourtant, cameron a bien vite réalisé que... ça ne ferait que le blesser encore plus. et c'était sa dernière volonté. même si son cœur serait aussitôt déchiré, il était question de shawn pas de n'importe qui. un baltringue se serait contenté d'une tromperie pure et simple, des paroles sans valeurs, des paroles, uniquement présentes pour apporter du support. mais le cadet valait mieux que ça. valait mieux que lui très certainement. celui-ci lui avait donné sa confiance, son amour, et lui n'avait fait que jouer avec. ou du moins, présentement. car cameron avait tout de même aimé shawn. pendant des années il avait été heureux avec lui, apprécié sa compagnie plus que tout. il était devenu son rayon de soleil. et son dernier souhait serait de voir ce soleil disparaitre. le sourire sur le visage du plus jeune ne devait partir, en aucun cas. c'est pourquoi, il devait lui dire. ici, maintenant. il s'en voulait d'avoir été égoïste. de n'avoir pensé qu'à ses propres sentiments pendant l'espace de quelques heures, quelques jours. son propre cœur même n'avait jamais su qui il aimait réellement. mais, n'est-ce pas quelque part comme dans les dramas ? voir l'homme que vous aimez partir avec cette grognasse que la plupart n'aiment pas. comme le personnage principal en temps normaux, vous allez essayer de le retenir avec de grosses larmes et des belles paroles mais au final, celui-ci partira quand même. et cte bitch finira heureuse avec votre homme pour le restant de ses jours. cette fin... serait très certainement celle de ces deux meilleurs amis. et cameron en avait prit conscience. qu'il serait obligé d'être un briseur de cœur. un connard. shawn ne pourrait jamais imaginer quelqu'un d'autre dans les bras de son cameron... il le savait. pourtant quelque part, secrètement. l'étudiant se questionnait. après tout, il avait toujours considéré le fils baek comme son petit frère son meilleur ami. tout ce qu'il voulait c'était le voir épanouie, heureux, car un si joli visage méritait de sourire à la vie. alors... peut-être ne l'ai-je jamais aimé...

pensif depuis son siège douillet qui lui était attribué, il fixait son repas d'un regard totalement vide, complètement perdu. aucun son n'atteignait ses oreilles, juste ses réflexions embrouillaient son cerveau pleinement actif. il aurait vraiment voulu courir loin d'ici. vivre en hermite où là au moins il ne pourrait blesser personne. son estomac une nouvelle fois se resserra douloureusement lorsqu'il entendit la remarque du plus jeune. alors... il l'avait même senti ? sa bouche s'ouvrit l'espace de quelques instants, essyant d’émettre n'importe quel son mais sa voix était enrouée de stress. il pouvait sentir sa lourde respiration s'accélérer à travers sa poitrine, de même que son rythme cardiaque, c'est à ce moment là qu'il souhaitait se lancer, cependant, de lourdes larmes glissèrent le long de ses pâles joues et vint s'écraser violemment contre les rebords de l’assiette en verre. instinctivement, il les essuya puis baissa les yeux et prit la parole. « c'est... c'est finit shawn. ». de nouvelles larmes plus grosses et plus nombreuses vinrent alors tacher sa peau lisse et nette. à ce moment présent, il ne pouvait concevoir à regarder le plus jeune. voir la déception et l'incompréhension. puis, le voir petit à petit sombrer dans la tristesse, la douleur. non, il ne pouvait pas. « je ne suis qu'un égoïste... brat. je t'en prie. vas-t-en. loin de moi, le plus loin possible. » ses mains balayèrent alors toute l'humidité qui trainait encore sur son visage, puis, cameron se leva et tourna le dos au plus jeune, nettoyant alors son plat pour se distraire de tout le mal qu'il ressentait présentement. shawn l'avait senti, l'avait prédit. il ne pouvait lui cacher plus longtemps. ses mains glissèrent alors dans l'eau nouvellement propre, nettoyant chaque parcelle lisse de l'assiette. aucun mot ne se fit entendre pendant un certains moment, représentant oh combien l'atmosphère était tendue. l'ainé alors tailla légèrement une surface de sa peau avec le couteau qu'il lavait, essayant au mieux de se détendre. son visage se crispa légèrement suivit de quelques sifflements mais il reprit vite la parole ensuite. « tu l'as prédis shawn. je t'ai trompé. » ses yeux fixèrent sans âme la parois carrelée de la cuisine, puis baissa ensuite les yeux. « je... ne vaut rien. et ne mérite rien de ta part... tu ferais mieux de partir »

*cries*.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baek Shawn

avatar

loveseeker.
cherry cola through my veins.

Messages : 19
Date d'inscription : 03/03/2013
ambition : ne pas le perdre. veiller à ce que tout reste pour le mieux et de ne jamais poser les mêmes gestes que mon père.

MessageSujet: Re: the worst thing about being lied to is knowing you weren’t worth the truth.   Dim 17 Mar - 4:51

On ne peut pas dire qu'il avait vu le coup venir. Pas du tout même. De tous les scénarios du monde, celui-ci ne lui avait jamais semblé proche de l'envisageable. C'était si soudain que le temps lui parut se figer pour lui donner la chance de comprendre. Le temps de réaliser ce qui était en train de se passer. C'est fini. Ces mots résonnèrent dans son esprit longtemps, à répétition. Se répétant jusqu'à l'infini, lui faisait ouvrir les yeux sur l'illusion qu'il berçait depuis tant de mois. Terminé. Déjà. Venait-il réellement de se faire laisser alors que la seconde précédente lui avait semblé aussi normales que toutes les autres ? Son regard restait rivé sur Cameron, le suivant dans le moindre de ses mouvements sans le voir pour autant. C'était impossible, il rêvait. Ça ne pouvait pas se terminer comme ça. C'était impensable. C'était inconcevable. La journée avait débuté comme toutes les autres, rien n'avait pu laisser voir une once de cela, de toute cette scène. Avait-il manqué des éléments, des morceaux de ce casse-tête soudain et horrible ? Shawn en était bouche-bée. Il était incapable de trouver un mot à dire, pas même un son. Était-ce sa faute ? Qu'avait-il fait de mal ? Les larmes lui montèrent d'elles-mêmes aux yeux alors qu'il creusait sa mémoire à la recherche de la faille qu'il avait laissé passer, mais il ne trouvait rien. Il ne trouvait pas où il avait mal agis. Ou alors, c'était parce qu'il n'était pas capable de lui donner toute l'affection sexuelle que son aîné aurait aimée ? Peut-être. C'était un point plausible et c'était donc à ce niveau qu'il avait échoué. Comme quoi, Baek avait eu beau essayer de toutes ses forces, de se donner corps et âme dans cette relation, cela n'avait rien changé au final. Il avait perdu.

Perdre, encore. Comme quoi, son être était condamné à ne jamais pouvoir se relever sans qu'on ne l'écrase à nouveau. Les choses s'étaient toujours enchaînées de cette façon, pourquoi aurait-il fallu que ça change avec Choi ? Malgré tout ce que Shawn aurait aimé lui offrir, ça n'avait jamais été assez. Il n'en avait pas fait suffisamment. C'était sa faute, clairement. Le fait que Cameron était allé voir ailleurs pour le tromper appuyait son hypothèse au niveau sexuel. La lacune se trouvait à ce niveau, à ce niveau qu'il n'arriverait jamais à combler pour personne. Il avait cru que son aîné comprendrait en lui dévoilant un semblant de vérité, mais non. Encore une fois, les mots ne lui venaient pas, pas plus que les réactions physiques. Il était figé sur place dans son mutisme silencieux à laisser les larmes couler sur son visage alors que ses méninges souffraient à comprendre, à réaliser ce qui se passait, à assimiler le fait que celui qu'il aimait à en mourir était en train de rompre. Son cœur n'était plus qu'un point pompant son sang avec une difficulté accrue, luttant pour ne pas se retrouver paralysé comme le reste du corps. Ses poumons luttaient également, mais avec moins de conviction. Son souffle n'était pas suffisant, la panique le gagnait graduellement au point de venir en faire trembler ses mains qu'il fixa alors d'un regard vide. Largué. Cameron venait de le laisser et lui demander de s'en aller. Néanmoins, Shawn n'en avait pas la force et encore moins l'envie. Ça ne pouvait pas finir comme ça. Il devait bien dire quelque chose. Essayer de rattraper le coup, peut-être trouver une autre alternative. Tout lui était préférable que l'idée de le perdre, lui. Surtout lui. Il l'aimait tellement que ça le rendait malade.

Ses mains tremblantes se posèrent à plat contre la table pour l'aider à se relever. L'étudiant avait les jambes molles, mais trouva la force des les faire fonctionner jusqu'à s'approcher de son aîné dont il agrippa le vêtement du haut dès qu'il fut suffisamment près. Sa main ne cessait de frémir et autant voulait-il tenter d'avoir l'air de prendre sur lui, autant les larmes continuaient de couler sur ses joues. Shawn renifla, essayant une nouvelle fois de se calmer, mais ça ne changeait rien. Au point où un léger sanglot lui échappa et sa seconde main qui ne tenait pas le tissu se leva pour venir couvrir sa bouche et son nez, ne pouvant néanmoins pas camoufler ses yeux déjà rougis par l'eau. De toutes les fois où une douleur physique ou émotionnelle avait pu lui être infligée au cours de ses vingt et une années de vie, cette fois-ci était la pire. La plus atroce. Parce qu'il était celui qui avait accordé assez de confiance à Cameron pour le rendre apte à le blesser. Il n'aurait jamais cru que c'était une chose possible, mais la vie ne cesserait pas de le surprendre, encore une fois. « Hyung... » Le mot en lui-même se fracassa dans sa gorge, étouffé par le sanglot contre lequel Shawn désirait lutter mais qui finit par triompher de lui. Il voulut le faire passer inaperçu en pressant davantage sa main contre sa bouche, mais ça ne fit qu'empirer les choses alors il l'avança à sa place initiale. « Hyung, je... » Il savait ce qu'il désirait exprimer. Or, ses cordes vocales en étaient incapables, complètement submergées par l'envie de fondre en larmes qui lui broyait la vue. Baek se racla la gorge avec peu de réussite, refusant de relâcher la moindre emprise sur le tissu qu'il tenait avec tant de fermeté que ses jointures en étaient désormais blanches et sa voix trouva enfin le moyen de venir lui prêter un certain secours. « C'est pas grave si tu vas voir ailleurs, je peux vivre avec... » Étouffés, exprimés avec peine et misère, mais Shawn avait réussi à les dires avec une certaine compréhensibilité et un ton de voix plus aigu que la normale due aux sanglots contre lesquels il luttait d'arrache-pied. Pour conserver celui qui le rendait si heureux, il était littéralement prêt à tout. Même écraser la moindre trace d'orgueil qu'il pouvait avoir réussi à remettre sur pied. « Je... S'il te plaît... » Sa supplication fut quasiment impossible à comprendre puisqu'elle se noya aussitôt dans un nouveau sanglot qui lui secoua les épaules, le forçant à lever la tête pour jeter un coup d'oeil en direction du plafond et tenter de calmer ses larmes. Un effort qui ne servit évidemment à rien.
mes pauvres sentiments.
j'ai eu du fun et pas en même temps. guesswhy. :ww:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: the worst thing about being lied to is knowing you weren’t worth the truth.   

Revenir en haut Aller en bas
 

the worst thing about being lied to is knowing you weren’t worth the truth.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» maybe you're not the worst thing ever {a.w}
» All thing zombie
» [Royal paladin] Thing saver Altmile
» If I believe in one thing... just one thing... I believe in her!
» [Royal Paladin] Galahad x Thing Saver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
black diamonds :: ✖ fly to seoul :: ∞ myeongdong :: résidences :: appartement de choi cameron.-