Please look at me !


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Please look at me !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lee Chung Hee

avatar

loveseeker.
cherry cola through my veins.

Messages : 36
Date d'inscription : 08/03/2013

MessageSujet: Please look at me !   Dim 24 Mar - 20:31

Je me mords la lèvre, à peine levé qu’il est déjà sur ses consoles et j’en souris, car je sais qu’il n’a pas du manger, par oublie, par flemme ou parce qu’il savait que de toute façon j’allais lui apporter de quoi se nourrir. Je souris, puis m’étire, laissant mon bas de pyjama descendre légèrement et le haut remonter, tandis que je marche vers la salle de bain pour me passer un coup d’eau sur le visage. Une fois fait, je me regarde dans le miroir et mon reflet souriant m’indique qu’une bonne journée s’annonce, nous verrons bien.

Je passe dans le salon, posant une main sur l’épaule de mon meilleur ami, que je ne déconcentre surtout pas dans sa partie. C’est un « salut » silencieux, nous aurons tout le temps de parler après, quand je lui aurais fait perdre patience.

La cuisine s’offre à moi et je me plais à préparer un bon petit quelque chose pour lui et pour moi. Je déjeune tranquillement, en même temps, puis je lui apporte le nécessaire en m’installant à côté de lui. Je profite qu’il ne regarde pas dans ma direction pour le chatouiller un peu, tout sourire.
    Je vois que tu es en pleine forme, mais tu devrais manger un peu avant de n’avoir plus que la peau sur les os
Et ce n’était pas vraiment une plaisanterie, Choikang est assez fin, même s’il est musclé, il ne faudrait pas qu’il perde plus en masse. Je souris et souffle près de son oreille en lui donnant à manger, tout pour le déstabiliser, car je n’ai pas envie qu’il reste trop longtemps les yeux devant la télévision. Je m’intéresse deux minutes à ce qu’il fait, j’ai bien envie de rejoindre la partie même si je ne suis pas aussi mordu que lui par les jeux vidéos, je suis quand même assez bon, on y a passé notre adolescence dessus ~
    Tu me laisses jouer avec toi ? Ou bien tu veux absolument terminer le jeu que tu as acheté hier ?
Je me demande s’il a dormi..., il va surement vouloir se reposer après et je vais pouvoir lui donner une bonne leçon, à flemmer en journée pour se tuer à la tâche le soir, je n’aime pas, car il s’éloigne de moi qu’on ne peut pas faire des trucs ensembles, même si on l’est souvent... mais en même temps il ne rechigne pas.
    Une patate rose... un chat bleu... éléphant jaune
Il ne m’écoute pas, je me mords la lèvre, il acquiesce. Je peux dire ce que je veux qu’il s’en fiche complètement et ça a le don de me mettre plus ou moins hors de moi. C’est assez rare que je m’énerve, je m’exprime peu par la violence... et donc, je ne vois pas d’autre moyen que ma solution préférée, celle qu’il déteste et qui nous vaut souvent des bouderies. Je finis par le mordre à l’épaule par le manque de réactivité, j’ai envie de lui sauter dessus pour qu’il comprenne à quel point c’est énervant, mais ça risquerait de me compromettre et de me plaire plus qu’autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shim ChoiKang

avatar

serious.
comedy is a simple way of being serious.

Messages : 27
Date d'inscription : 08/03/2013
Age : 29
ambition : pécho mon best.

MessageSujet: Re: Please look at me !   Dim 24 Mar - 22:30

Je n'ai pas fermé l’œil de la nuit ,depuis que j'ai fais l’acquisition du dernier Tomb Raider hier midi . Je suis assit sur ce canapé la manette entre les mains depuis plus de douze heures ,sans aide j'en suis déjà à la scène finale.Je n'arrive pas à décrocher mes fesses de là ,ce jeu est trop bien foutu pour que je ne veuille pas le finir avant tout le monde,dés que se sera fait je m'empresserai d'aller troller tout les forums concernant le jeu héhé, j'aime bien me faire détester.
Chung Hee se réveille et vient directement m'enquiquiner, est ce que moi je le dérange quand il tchat sur des sites de rencontre hein?! Il tape virilement mon épaule en guise de salutation, je ne lui répond que par un grognement sourd et un haussement d'épaule brusque pour lui faire retirer sa main . Je n'ai pas le temps de discuter, là c'est la crise Lara pend dans le vide cette conne à rater son saut, les femmes j'vous jure ! Alors que j'essaye de la hisser dans l’hélicoptère des bruits étranges provenant de la cuisine m'alerte mais ne me font pas encore lâcher la manette, je ne dois pas je suis à deux doigts de réussir !

Du coin de l’œil je vois ce diable se ramener, je sais qu'il va chercher à me déconcentrer, à me faire chier rien que pour me foutre en rogne !
Calme , calme, je ferme les yeux, je prend un air froid et impassible je le connais pourtant par cœur, je ne devrai pas réagir de façon si impulsive, mais c'est comme ça avec lui je ne peux pas m'empêcher de croire qu'il va faire une connerie, ou me chercher des noises . Et j'ai vu juste. Il me perturbe avec ses chatouilles, il le sait assurément que je ne supporte pas ça ,surtout quand je joue ma vie !

"Rah mais putain dégage !"

Je soupire et jette la manette au sol, elle rebondit sur le tapis et part ce foutre sous le meuble à télé, j'ai perdu j'viens de lâcher Lara dans le vide elle s'est éclater en pleine forêt...
Je me tourne face à mon ami et colocataire Chung Hee et lui appuis mon pouce entre les deux yeux, ça fait mal mais bon dieu que ça me calme de pouvoir le torturer un peu . Il se débat en riant, ce qui m’énerve encore plus mais je ne continue pas , j'ai faim et j'ai envie de jouer à autre chose. Je me relève et me met à quatre pattes, je tend le bras et le passe sous le meuble, les moutons de poussières roulent sous mes doigts, je grimace mais persévère et réussit enfin à mettre la mains sur ma manette: sauvé! Je me laisse une nouvelle fois tombé dans le canapé.

Je n'ai plus envie de jouer avec Lara , cette sale idiote refaite de partout ,non là je veux jouer avec mon meilleur pote Mario, alors je démarre une partie de kart et ouvre la bouche quand Chung Hee y présente une grosse cuillerée de riz, hm ça c'est bien . Il continu à me parasité, je ne réagi plus ,quand je fais rouler mon petit champignon sur une piste étoilé aux arabesques enchantées je me coupe de la réalité. Il parle , et dit certainement des conneries, comme toujours de toutes façons il aime raconter sa vie, ça ne le dérange pas de dire des choses inutiles sans aucun sens et qui n'intéresse personne .On est pas pareil sur ce point là, moi ok je ne parle jamais, mais quand je le fais c'est pour une bonne raison, je ne gaspille pas ma salive pour des futilités comme lui avec ses "bonsoir, tu viens on sort", "t'as bien dormi "?

"Aish, allez laisse moi tranquille, ok je mange c'est bon."

J’abdique en mettant définitivement ma partie en pause et passe mes mains sur mon visage. Je suis épuisé mais j'adore cette état ,cette fatigue est saine, j'adore l'adrénaline qui m'anime quand je démarre un nouveau jeu, quand je découvre un univers inconnu ,ça me branche trop j'ai l'impression d'avoir retrouver mes années lycées , les meilleures de toute ma vie !
J'attire le plateau jusqu'au bord de la table, c'est vraiment fatiguant de devoir tendre les bras à chaque nouvelle bouchée. Oui je suis un sale morveux , paresseux qui est exécré par son entourage, mais un seul à réussit à me supporter plus longtemps même que mes propres parents; Lee Chung Hee. Certaines de nos connaissances communes me reprochaient d'être différent avec lui, d'être moins cynique, plus facilement docile et disposé à parlementé.
Je ne sais pas quoi leur répondre, je ne réalise pas être différent quand je suis avec mon frère de cœur, peut être parce qu'il me fait faire des rêves dégueux depuis plus de cinq ans hein?! Putain de merde les gens sont cons il remarquent des trucs qu'ils devraient pas! Aish j'ai envie de les tuer ils vont finir par me faire griller par le principales concerné à force de lui souligner mon coté lunatique qui apparait uniquement en sa présence ... Je hais les gens .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Chung Hee

avatar

loveseeker.
cherry cola through my veins.

Messages : 36
Date d'inscription : 08/03/2013

MessageSujet: Re: Please look at me !   Lun 25 Mar - 21:07

Il me dit de partir, d’une façon si peu agréable que ça me pousse à rester, pourquoi m’en aller ? J’aime tellement le voir contrarier. Je suis son pire cauchemar quand je veux ! Et puisqu’il a décidé de ne pas me calculer, ou du moins de faire semblant de ne pas me voir, alors il n’a que ce qu’il mérite ! Je souris, je vois que ça commence à faire son effet et finalement il lâche la manette, il a de la chance, le tapis est épais, froufrouteux exprès, une chance que je le connaisse par coeur, car elle aurait fini en mille morceaux !

Choikang essaie de se venger, mais plus il se rapproche plus je ris car c’est incontrôlable, il ne sait même pas à quel point j’aime qu’on se chamaille comme ça. Il finit par s’arrêter et par mettre un autre jeu avant que je ne recommence un peu mon manège, lui donnant parfois de quoi manger directement, histoire qu’il ait un aperçu de ce qui l’attend dans son assiette.

Il capitule et je soupire, levant les bras aux ciels pour les laisser retomber aussitôt sur mes cuisses, je le regarde manger et me ravit de voir qu’il le fait sans rechigner, c’est que c’est bon, au moins.
    Tu vois quand tu veux ! Ce n’est pas si difficile de lâcher ta manette deux minutes, tu n’as rien mangé de la nuit, ton corps en a besoin en plus
Je le laisse savourer pendant ce temps, je fais la vaisselle, il ne restera plus que son plat et ses couverts de cette façon, et je le forcerais à le faire, comme ça, il bougera ses fesses du canapé, ça ne sera pas plus mal !
    Au fait, qu’est-ce que tu comptes faire aujourd’hui ? Jouer toute la journée ?
Si c’est le cas, comme très souvent, je veux participer, pas question que je m’ennuie alors que lui s’amuse comme un petit fou, moi, quand j’ai quelque chose à faire et que lui rien, j’essaye toujours de l’intégrer, enfin, ce n’est pas toujours gagné, des fois ce n’est pas très marrant, les comptes, les factures et tout le reste. Je me mords la lèvre, j’aimerais bien lui parler de ce que je ressens, mais je pense que je l’ai assez énervé, ce n’est pas le moment, j’attendrais quand il sera plus calme et surtout dans un bon jour.

Il a de la chance que de mon côté je sois de bonne humeur, car j’ai préparé un dessert la veille, juste avant qu’il ne passe la nuit sur sa console et j’ai pris soin de les cacher pour qu’il ne mette pas la main dessus entre temps. Je connais ses goûts par coeur, il est évident qu’il va aimer, j’espère me « racheter » un peu avec ça. Je vais donc les chercher, puis lui mène un des cupcakes que j’ai fait, pour manger l’autre à côté de lui.

Spoiler:
 

    Tu as intérêt à aimer, ils sont faits avec amour ~
Et c’est peu dire... s’il savait, mais bon, je ne dois pas y penser. Je vois qu’il était en train de jouer à un jeu à deux, et pas n’importe lequel, un de mes préférés, même si je ne suis pas un pro et que je ne prends pas autant à coeur nos parties, mais je me débrouille assez pour le faire rager des fois, avec mes coups de chance ! J’en ai toujours eu, de la chance, sauf pour ce qui était des amours... j’espère que je ne vais pas tout foirer et qu’il comprendra... si jamais ce n’et pas réciproque, que ce n’était pas du mal que je lui voulais, bien au contraire. J’envisage le pire et je me fais du mal, allons, je préfère croquer dans un gâteau, me lécher les babines et oublier mes malheurs, je ne m’en tire pas si mal que ça après tout !

J’aime beaucoup le faire réfléchir d’ailleurs en parlant d’amour et je sais qu’il cogite toujours là-dessus, je me demande même s’il a pensé à coucher avec des femmes, ou s’il a des penchants pour les hommes... je me demande, très sérieusement comment il accepterait ma bisexualité, car il ne le sait qu’à moitié, on peut dire ça. Je me tâte... dois-je poser la question à mes risques et périls ou pas ?
    On joue ensemble après ?
Non, je suis vraiment lâche, j’ai peur de sa réaction... je préfère attendre encore un petit moment, peut-être que ce soir quand il sera épuisé, ça ira beaucoup mieux, qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shim ChoiKang

avatar

serious.
comedy is a simple way of being serious.

Messages : 27
Date d'inscription : 08/03/2013
Age : 29
ambition : pécho mon best.

MessageSujet: Re: Please look at me !   Mar 26 Mar - 0:12

Et voilà , il me fait encore la moral ,tout ça parce que j'ai daigné gouter à son plat. Je feins l'envie de vomir à ma quatrième bouchées, mais ça ne prend pas en même temps je n'arrive pas à faire semblant, je ris forcement après .

"Arrête un peu de me pourrir la vie , remercie moi plutôt de faire honneur à ton plat, c'est bon mais ça aurait pu être plus chaud."

Ouais j'ai du culot sachant que c'est de ma faute si je mange à moitié froid. J'aurai dû arrêter de jouer dés que mon plateau et ChungHee ont fait leur apparition dans le salon, mais voilà j'étais trop absorbé , ça m'apprendra.Je plonge encore généreusement ma cuillère dans le bol de riz, il est assaisonné au soja salé, c'est vraiment délicieux, ça me fait trop de bien ~.
Même si je me régale je ne peux pas être tranquille parce qu'il me parle encore,c'est fatiguant et ça me casse un peu mon délire.

"Même si je n'aime pas la façon dont tu t'adresse à moi je ne relèverai pas ~. Non en réalité je ne sais pas trop, mais je sais une chose, si je reste assit encore une minute de plus devant ce jeu j'éclate l'écran ."

Je serre les dents en avalant les derniers grain de riz, le regard braqué dans le sien .Il se lève et s'éloigne, quoi il se tire? Je tape ma longue cuillère sur le rebord du bol pour lui signalait qu'il a oublié d'emporter le plateau avec lui .Je soupire , c'est bon j'ai compris va falloir que je le fasse moi même .Je me dresse en grimaçant, j'ai les articulations toutes ankylosées j'aurai du me dégourdir les pattes durant ces douze heures passées assit devant l'écran ,je le sais pourtant qu'avec un corps aussi allongé et maigre les douleurs de ce genre rappliquent plus rapidement. Il revient, je le zieute en coin, suspicieux, qu'est ce qu'il cache dans sa boite hein? Il se rassoit près de moi ,je ne peux pas décrocher mon regard de ce petit carton blanc, qu'est ce qu'il se passera si je soulève le couvercle .Je suis trop curieux, il le sait c'est pour ça qu'il joue comme ça, qu'il me fait languir en susurrant ce genre de phrase; si seulement il savait que ses mots me retournent l'estomac, me font pâlir et accélèrent les battements de mon cœur ..Enfin il met un terme à mon supplice et me dévoile ce que renferme la boite, quatre jolie rose en sucre, ce sont des gâteaux je crois, oh il est doué ça je sais par contre je ne pensais pas que c'est de lui que viendrai ce genre d'idée, des fleurs couleurs pastels ça fait un peu gay. C'est un message c'est ça?! Merde comment il l'a su? J'uis hypra vigilent !Le matin je me douche avant lui, quand il commence à ce désaper dans le salon je me casse en prétextant avoir des choses à faire ...Je fais absolument tout pour lui cacher, il m'attire, je suis amoureux de lui mais il doit continuer à l'ignorer....j'espère qu'il ne sait rien sinon je me flingue, enfin je le bute avant puis j'me bute, ou alors je le tue et je me tire? Ouais mais bon techniquement ma raison de vivre c'est lui ? Non non j'uis pas adepte de ces conneries là, si il me les brises trop bah...bah je le zigouille !

Pour me calmer je prend ma manette et remet une course de kart en route, je ne lui ai pas répondu parce que je sais pertinemment que ma voix n'aurait pas eu l'air naturelle et lui l'aurai remarquer c'est sur. S'en serai suivit une dispute ou plutôt moi qui m'égosille sur lui pour lui prouver par A+B qu'il se trompe que je vais lui arracher les yeux si il continue à ricaner ou sourire comme un connard... Un putain de connard qui me branche trop .
C'est pas cool ce que je fais, il attend que je goute à ces pâtisseries, et mon estomac aussi, alors sans rien dire je me saisit de celui qu'il me tend et croque dedans, c'est vraiment bon , parfumé, sucré...doux...

Je lui souris et me lèche généreusement les lèvres, j'ai une bouche pulpeuse et assez grande alors en deux trois bouchées il ne reste plus rien du cupcake .

"C'était vraiment bon, merci t'es doué en quelque chose finalement ."

Je le taquine un peu, mais il sait que je ne dis pas ça sérieusement, je l'ai toujours admiré ,c'est mon hyung et même si je ne l'appelle jamais comme ça parce que ça me ferai chier de lui faire comprendre que je le respecte, je n'en pense pas moins. Ce type a été mon modèle jusqu'à ce que je comprenne que mes sentiments pour lui avait évoluer, il y a de cela deux ans . Le déclic? J'en sais trop rien ,peut être à force de mater des films porno tout les deux les soirs de pluies? Ou parce que le voir pratiquement nu tout les jours à fini par m'exciter? J'en sais rien ,c'est un tout ,son caractère me plait, son assurance , sa joie de vivre et sa manière de voir les choses, de dédramatisé aussi . C'est un optimiste convaincu, tout le contraire de moi, c'est un ami fidèle, sincère ...Bouh je parle comme une adolescente ~.

"Si on joue ensemble j'vais te foutre la raclé de ta vie ..."

Je grimace, le pauvre je sais qu'il va souffrir mais je ne peux pas comprendre ce genre de douleur, parce que moi je gagne toujours, malheureusement . Je ris un peu , il n'aime pas quand je le sous estime, il est mignon quand il aborde cette petite moue, je sais qu'il se fout de moi, mais je fais pareil ,alors ça me fait juste rire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Chung Hee

avatar

loveseeker.
cherry cola through my veins.

Messages : 36
Date d'inscription : 08/03/2013

MessageSujet: Re: Please look at me !   Mar 26 Mar - 20:18

Ah cette façon de retourner les choses ! Il est doué, c’est un véritable petit génie et c’est bien pour ça que je l’aime, il ne se laisse pas faire, même quand il a tort ! Mais c’est plus mignon qu’autre chose. J’aurais pu le prendre mal, mais non, je le connais tellement que je sais qu’il s’agit d’une sorte, d’auto défense, contre moi, c’est très fréquent, mais il est plus gentil avec moi qu’avec les autres, en même temps les autres se vexent facilement et il s’en fiche, alors que moi, je suis privilégié, je suis son meilleur ami, et aussi son pâtissier, cuisinier ~
    À qui la faute ?
Je lui souris avant de l’embêter encore, il n’aime pas quand il ne peut pas savourer sa nourriture et quand il pousse ses petits cris d’exaspérations, moi, j’adore ! Il me dit qu’il n’a pas idée de quoi faire et moi j’en ai bien une en tête et plus il agit de cette façon, plus il va devoir y passer !

Je me lève pour aller chercher les gâteaux, il a l’air effrayé à l’idée que ce soit des fleurs, c’est, certes, très féminin, mais un gâteau... à l’origine, le cupcake l’est lui aussi, très mignon. Et j’ai plus l’habitude de travailler pour des femmes dans notre petit Café Lacté que pour lui, il n’a qu’à se plaindre au cas où ~ je doute qu’il le fasse cependant, car ça ne manque pas de goût et ça lui plait au point qu’il ne me fasse encore une de ses blagues. Comme quoi, finalement j’étais doué pour quelque chose. Je le fixe alors puis m’amuse, tente ma chance... même si je sais qu’il n’y croira pas, il l’aura cherché de toute façon. Je le laisse se lécher les lèvres en me mordant la lèvre, me forçant à ne pas récolter ce qui reste avec ma langue... c’est si dur !
    Il a beaucoup de choses pour lesquelles je suis doué ~ tu n’imagines même pas, mais peut-être que tu voudrais savoir ?
Dis-je d’une voix suave au creux de son oreille avec ce sourire malicieux qu’il ne supporte plus depuis quelque temps. Je m’éloigne, parant toute éventualité qu’il ne me batte encore, même si je suis un homme fort et qui n’a pas peur de son meilleur ami, non monsieur ! J’évite quand même les coups, que je mérite. Je lui souris et il me dit qu’il me mettra la pâtée si je joue contre lui ! Il est fort, mais il passe aussi ses journées sur le canapé à s’entrainer ! C’est de la triche !

Je me mords la lèvre, puis me saisis de la manette en plissant mes yeux, le mettant au défi. La partie est assez serrée, je me débrouille pour quelqu’un qui ne connait pas tous les raccourcis ! Mais il finit par m’avoir en beauté sur la dernière ligne droite et me fait rager au point que je veuille me débarrasser de la manette, oui. Heureusement, je ne le fais pas ! Si c’est lui, c’est une chose, mais si c’est moi, ça en est une autre, vous comprenez ~

J’aimerais savoir, de plus en plus, s’il a ce genre de penchants que je possède, car c’est de plus en plus troublant... j’ai du mal à m’approcher de lui sans avoir le souffle cours et le coeur battant. J’attends, fixant l’écran, avant de le tirer par la main pour qu’il ne bouge pas de là, car il sait très bien ce que je vais faire et il n’a pas intérêt à fuir ~ je veux savoir ou tout au moins le voir prendre son pied.

Pour ce faire, je n’ai qu’à nous brancher sur la bonne chaine et fermer les rideaux, il fait jour, car nous sommes en début d’après-midi, c’est peu commode, mais qu’importe, au moins ce soir nous serons débarrassés de cette « gêne » occasionnée par ces films, bien qu’il n’ait pas à avoir honte contrairement à moi. Je sais que je profite de la situation, mais c’est également un réconfort de savoir qu’il est avec moi et partage ce moment-là, car je ne pourrais peut-être pas l’avoir autrement. Je souris, puis fais la moue, le regardant, lui, tout coincé sur son coin de canapé.
    Ne fais pas cette tête, je sais que de toute façon, tu en as envie, sinon, tu n’aurais pas fui ~
Où est la logique ? Ne cherchez pas, je le connais, par coeur je vous dis ! Du coup, je souris, puis augmente le volume sensiblement, sans pour autant qu’il soit trop fort... car je me souviens d’une fois où il a tellement eu honte qu’il est devenu plus rouge que notre tapis et qu’il s’est engouffré dans les coussins, en me menaçant de me la couper si les voisins entendaient. Choikang... petit pervers, tu n’es qu’un grand adolescent, mais tu me plais comme ça, alors ne change rien ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shim ChoiKang

avatar

serious.
comedy is a simple way of being serious.

Messages : 27
Date d'inscription : 08/03/2013
Age : 29
ambition : pécho mon best.

MessageSujet: Re: Please look at me !   Mer 27 Mar - 19:57


Il me provoque encore, il me souffle ses horreurs auxquelles mon corps réagit sans que je ne puisse rien faire,ça me dégoute autant que ça m'excite, parce que je sais pertinemment qu'il se sert de ses dons dans les bras de femmes, souvent plus jeunes que lui et exubérantes, pourquoi les choisir ainsi? Il le sait parfaitement que je ne les supportent pas caractérielles, j'ai déjà assez à faire avec ma propre personne.
Je pense que son idéal et tout le contraire de moi, trop discret mais pas non plus incapable de répliquer, je ne sais plus trop , je n'ai pas envie d'y songer ça me fait si mal .
Je me contente d'avaler ma salive ,avec difficulté sans lui en coller une ou répliquer, il m'a trop déstabilisé alors je préfère ignorer et mettre le jeu en route . C'est souvent comme ça, ChungHee aime rire de tout ,pour lui tout est sujet à l'amusement, même le fait que je déteste le contacte physique. Depuis qu'il le sait il fait tout pour que je ne puisse pas l'éviter, faire nos corps se frôler et nos souffles se mêler . Ce n'est pas facile sachant qu'en plus de ça j'éprouve des sentiments peu noble à son égard . Mais plutôt crever que de les lui avouer, je ne sacrifierai pas notre amitié de longue date pour libérer mon cœur ,hors de question .

Je prend un air cool et détaché, pour lui laisser croire que sa réplique n'a fait que glisser sur moi sans m'interpeler, j'essaye de plus en plus de marqué une distance entre nous ,quitte à changer nos habitudes .
On se connait depuis l'adolescence mais entre temps pas mal de choses ont évoluées , il y en a que je n'accepte plus de faire, comme le laisser se brosser les dents alors que je suis sous la douche, partager le même lit et parler des filles . Le dernier point peut prêter à sourire, mais si vous saviez comment j'ai du prendre sur moi toutes ces années pour qu'il ne se doute pas que mes rêves érotiques étaient inventés de toutes pièces, ou que mes hypothétiques rencards amoureux n'avaient en réalité jamais lieu . La peur d'être démasqué était trop forte, je craignais qu'en apprenant la nature de mes sentiments pour lui ChungHee s'éloigne , me repousse ou ne brise définitivement notre amitié .

Je l'aime depuis l'âge de dix-sept ans, enfin je pense avoir compris l'aimer durant période , quand il s'affichait fièrement au bras de sa copine . Il n'avait jamais fait ça auparavant ,et je pense que le déclic c'est fait à ce moment là, j'ai tout simplement pris peur, je serai devenue fou si cette fille me l'aurait enlever pour toujours . Je n'ai jamais été gentil avec ses conquêtes, des plus sérieux aux simples histoires d'un soir, et pourtant jamais ChungHee ne m'a demandé de m'occuper de mes affaires, il a d'ailleurs toujours pris mon partie, n'hésitant pas à les chasser froidement lorsqu'elles devenaient trop envahissantes ou qu'elles lui demandaient de faire un choix . Ça c'est un vrai pote .
Je suis peut être un monstre de souhaiter que toutes les relations de mon meilleur ami échouent, se finissent en rupture, mais je ne peux pas m'en empêcher, je suis un égoïste assumé .
Si je ne peux pas l'avoir ,personne ne l'aura .

Après une énième victoire et alors que j'allais me retirer dans ma chambre pour me reposer un peu je le vois se lever et tirer les rideaux, mon cœur se serre comme mes doigts sur mon jeans étroit, qu'est ce qu'il fout bordel? Je connais déjà la réponse, et ça me met dans un stresse pas possible, c'est aussi une des choses que j'aimerai arrêter, regarder ce genre de film en sa présence, mais je n'ai pas encore su trouver les mots justes pour ne pas le vexer, ni le faire douter .
J'abdique non sans lui lancer un regard noir, cette prochaine heure sera synonyme de torture pour moi, alors que lui prendra tout ça comme de l'éclate et un moyen de se défouler avant l'heure du service … J'arrive après plusieurs minutes de lutte à me relever et me diriger vers ma chambre,je vais mettre mon bermuda de nuit, pour être plus à l'aise . C'est étrange et vraiment malsain ,même si lui ne cesse de me répéter que pleins de garçons le font aussi . je me traine de nouveau péniblement dans le salon et m'échoue à l'autre extrémité du canapé, je marque volontairement une distance pour ne pas qu'il m'approche, déjà le simple fait qu'une bosse sera visible au travers de mes bas me fout dans une colère noire, je suis frustré d'ainsi devoir me dévoiler devant lui, être presque mis à nue juste pour ne pas perdre ma couverture, celle que je me suis créer aux files des années, celle du mec sans complexe qui bande devant le corps nue d'une femme, la bonne blague .

" Bon bah tu te décides?"

il met enfin le film, tiens je me souviens pas de celui-ci, après tout je finis par ne même plus les regarder, quand tu en as vu un tu les as tous vu, des filles à poils autour d'un seul mec, qui se les tape chacune leur tours …J'en frissonne de dégout . Moi la seule chose qui me pousse encore à supporter ça c'est ChungHee,tout simplement lui , parce que monsieur réagit positivement à tout ces films ,que de le voir se toucher ou être à deux doigts de la délivrance est un plaisir pour les yeux qui fonctionne bien sur mon corps aussi . Il n'y a que dans ces rare moments que je n'éprouve aucune honte à être dur en pensant à lui , à rêver de le toucher , l'embrasser ou le voir nu tout simplement parce qu'il me le permet, sans le savoir cela dit .
Je suis coupé dans mes réflexions par des gémissements peu singuliers, je tourne la tête vers l'écran de la télé et me fige, c'est la première fois qu'il me sort ce genre de film, pourquoi ce changement soudain? Je panique, mes yeux s'ouvrent en grand et les battements de mon cœur s'accélèrent , il n'a pas du remarquer .

"Y'a….Trois mec et une meuf…"

Pas besoin d'un schéma, y'a forcement deux des gars qui vont s'emboiter, surtout que là c'est un porno japonais, ce sont de gros détraquer ces types là! Je transpire déjà ,la gêne me cloue sur place , je ne vais pas pouvoir cacher très longtemps être bien plus réceptif à ce genre de film là…. Surtout qu'ils sont asiatiques pour le coup, alors je ne vais pas avoir beaucoup de mal à m'imaginer être l'un d'eux, cajoler par un ChungHee… Putain je le hais, c'est la dernière fois que je le fais!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Chung Hee

avatar

loveseeker.
cherry cola through my veins.

Messages : 36
Date d'inscription : 08/03/2013

MessageSujet: Re: Please look at me !   Mer 27 Mar - 22:38

Il ne me répond pas, mais je le connais assez pour constater qu’il est mal à l’aise et je souris en le voyant s’échapper. Il finit par me céder, comme toujours et part enfiler son bas de pyjama, tout comme moi... qui l’était déjà. Je souris, puis il s’impatiente, comme s’il souhaite que cela se termine. Il met une certaine distance que je ne franchirais pas, de peur qu’il ne fuit et parce qu’il serait bien trop mal à l’aise par notre proximité. Je veux bien comprendre qu’à notre âge, nous ne soyons plus en mesure de partager ce genre de soirées, mais il ne m’a toujours pas fait signe concernant l’arrêt de ces dernières, ce qui me laisse profiter du coup ~

Il a toujours ce regard sévère au départ, comme à la fin, me regardant d’un air peu satisfait, comme si j’étais la raison d’un trouble dont je n’ai pas connaissance, forcément. Il faudrait que je le lui demande, mais je le connais et il risquerait de se vexer. Ces derniers temps, nous ne pouvons pas aborder certains sujets, mais je ne m’en inquiète pas. Choikang a toujours été un grand adolescent en réalité, et je ne voudrais pas le frustrer, et pourtant ce n’est pas l’envie qui manque... de lui tirer les vers du nez, entre autres.

Nous regardons ce film, mais les images qui défilent sur l’écran ne sont pas celles que j’ai en tête et bien vite, j’entends le son de sa voix, mal à l’aise et entrecoupée par quelques soubresauts qu’il s’agit de trois hommes et d’une femme. Je le savais qu’il n’allait pas aimé, mais une fois que c’est fait, je ne peux pas m’en défaire et je le laisse poursuivre, avec un petit sourire, déformé par l’envie qui me ronge peu à peu.

De temps à autre mes coups d’oeil se font plus insistants à ses côtés et je constate qu’il n’est pas indifférent à ce genre de pratique, voire même plus intéressé qu’il ne l’a montré jusqu’à présent, lors de films plus ou moins basiques. Il a l’air plus cramoisi encore que lorsqu’on s’y est adonné la première fois.

S’il savait que les jeunes femmes de ces films n’ont aucun critère pour m’exciter... il serait bien surpris. j’ai toujours prétendu être hétéro pour qu’il ne m’embête pas, qu’il ne soit pas déçu et me laisse l’approcher, mais c’est mal à présent je m’en rends bien compte, étant donné que je suis tombé amoureux de lui... Je devrais songer à le lui dire un jour... mais je n’en ai pas le courage, j’ai peur qu’il me dénigre, me repousse plus violemment encore et pourtant je lui envoie des signaux tous les jours.

Je me demande s’il les a captés, ou s’il est réceptif à ce genre de penchants, étant donné son appréciation. Je me mords la lèvre, réprimant déjà quelques râles de plaisir. Peut-être que je n’aurais pas dû l’intimer à cette activité étant donné le mal que j’ai à me contrôler lorsque je pense à lui. Pourtant, nous avions l’habitude, mais cette fois c’est différent, depuis peu, nous nous comportons différemment.

Il se tortille, je le zieute et suis tenté de m’approcher, mais je me force à rester à ma place, il n’est plus un adolescent qui a besoin d’y mettre ses pattes, après tout, et il est bien loin encore, de vouloir se laisser faire. Il a pourtant été passif une seule fois... j’ai cru que ses ongles enfoncés dans ma chair allaient m’arracher plus que cette dernière... le coeur serait venu avec s’il m’avait violemment repoussé. Au lieu de ça, j’ai eu droit à une dispute, un silence énorme et quelques coups bien mérités... pour finir par un « qu’est-ce qu’on mange ? » qui m’avait bien vite remonté le moral. Je n’ai plus jamais osé... mais peut-être aurais-je du ? Ne serait-ce que pour lui faire comprendre que ce n’est pas une plaisanterie avec lui ?

Ma tête rejetée en arrière, les yeux emplis d’eau salée, mes lèvres rougies par le plaisir et mon corps raidi tout entier par cette frustration très intense, je me somme de regarder l’écran, afin qu’il ne remarque pas que j’ai bien souvent les yeux rivés sur lui... non pas que je sois inquiet, bien au contraire, j’apprécie le spectacle. Ma tête balance pour replacer une mèche coincée entre mes lèvres, qui virevoltait légèrement à cause de mon souffle irrégulier que je contrôlais pourtant à merveille.

Finalement, nous voilà arrivés au bout et je ne suis pas satisfait, évidemment. Il fonce dans la chambre et je me dirige vers la salle de bain, prenant une bonne douche pour me détendre à nouveau et laisser le plaisir quitter mon corps lascivement. Je me mords la lèvre, éprouvant certains remords à ce geste... puis m’évade en pensant à l’une de nos nombreuses voisines qui pourrait arriver à un moment pareil... j’aurais laissé Choikang se débrouiller, en riant et m’enfermant dans la salle de bain ! Fort heureusement, personne ne nous embêtera à cette heure-là.

Une fois sortis, en serviette, les cheveux mouillés, pendant sur une autre autour de mes épaules, j’attends. J’ai déjà mon sous-vêtement sur moi, je me sens beaucoup mieux, la douche était rapide cela dit. Je le vois finalement arriver, torse nu, les yeux dans le flou et ses lèvres tout aussi gonflées que les miennes il y avait quelques instants, ses cheveux trempés... je devine ce qu’il a du faire dans cette chambre, pris d’une certaine jalousie... puis je m’approche, pour le punir de ne pas me capter... pourquoi est-ce que tu te refuses à me voir autrement, j’aimerais bien le savoir. Je lui mords l’oreille, lui tape sur les fesses, malgré le regard lancé, puis rit de bon coeur.
    Monsieur a des penchants que je n’aurais pas soupçonnés ? ~
Oops... je n’aurais pas du dire ça, je sens bien que je vais le regretter, comme s’il ne s’était pas senti assez mal, j’en rajoute une couche... cela dit, je suis son meilleur ami et il peut parler de tout avec moi, même de ce genre de choses, aussi gênant que ça soit. Espérons qu’il ne me fasse pas une crise !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shim ChoiKang

avatar

serious.
comedy is a simple way of being serious.

Messages : 27
Date d'inscription : 08/03/2013
Age : 29
ambition : pécho mon best.

MessageSujet: Re: Please look at me !   Jeu 28 Mar - 21:42

Je ne peux pas soutenir son regard , c'est beaucoup trop dure d'y lire ô combien mon comportement l'amuse, il ne me prend jamais au sérieux, et pourtant il devrait car je ne pourrai pas refouler toute ma vie l'envie de lui en coller une.
Je décide de me changer les idées pour éviter de ressasser de vieux souvenirs, je risquerai d'être trop rapidement en nage alors que de l'autre coté de l'écran nos quatre compères viennent à peine de faire connaissances.
C'est beaucoup plus compliqué qu'autre fois, et puis c'est vraiment rare qu'il décide de faire ça là en pleine après midi, dans le salon. Les autres fois où on eut lieux ce type de matages de films X tout ce passait toujours dans sa chambre, après avoir bien bût et déconné en début de nuit, bref pour se détendre, et finir la journée en beauté ~.
Faut pas se le cacher, les mecs adorent ça et je ne déroge pas à la règle mais disons que je suis moins démonstratif que certains, à la différence de ChungHee, moi ,je n'ai pas besoin d'être observé pour arriver à être excité.
Face à l’écran je fais tout pour ne pas regarder les images qui y défilent, je me concentre pour lui laisser croire le contraire, mon secret en dépend . Suis-je assez crédible? Plus le temps passe moins j’ai confiance, avant il suffisait que j’affiche sur la porte de ma chambre un poster de fille légèrement vêtu pour satisfaire sa curiosité, mais maintenant il pousse ses investigations plus loin, comment ne m’avoir jamais vu avec une fille pourrai lui suffire ? Il tire des conclusions bien trop hâtives j’en suis certain , pour lui je suis bel et bien gay.
Pourtant il le sait que je ne suis juste pas le genre de gars à collectionner les conquêtes ni à les ramener à la maison, enfin ça c’est-ce que j’ai voulu lui faire croire, mais tout ça tombe à l’eau, parce que je n’ai pas su lui mettre de limites, je n’ai presque aucun tabous, Chung Hee connait pratiquement mieux ma vie que moi .
Ça en devient effrayant en y repensant. Il arrive très régulièrement que ce soit lui qui me rappelle les anniversaires de mes parents, les heures auxquelles je dois me rendre à mes rendez vous, en bref il n’est plus seulement mon meilleure ami, il est devenue au file du temps mon carnet d’adresse, mon agenda et accessoirement le mec sur qui je fantasme comme un gros pervers.

J’ai beau ne pas vouloir regarder je ne peux pas ignorer les sons qui s’échappent des enceintes, c’est tellement frustrant mais bon à la fois, que je ne fais que me crisper un peu plus, les jambes tendues je viens tâtonner du pied le tapis duveteux sous la table basse, cherchant par tout les moyens à détourner mon attention et pour ainsi gagner un peu de temps .
Lui par contre ne se retient pas de soupirer parfois et surtout beaucoup remuer, sa main posée sur sa braguette me coupe le souffle , je n’ose pas relever la tête sinon je crois que je lui sauterai dessus pour le rouer de coups, juste pour qu’il comprenne physiquement toute la souffrance qu’il me fait vivre intérieurement .
Je suis faible ,bien trop faible et la tentation trop grande, mes yeux cours sur son corps à la recherche de la moindre parcelle de peau visibles, je le dévore du regard, une lèvres mordue entre mes dents je le déshabille par la pensée, les ébats qui bercent et entretiennent nos excitations mutuelles me font devenir tout chose, et perdre la raison, il s’en faut de peu pour que je ne mette fin à toutes ces années de privation.
Enfin ,après l’avoir contemplé un long moment je ne perçois plus les gémissements nasillards et exagérés de la femme, le dvd doit être fini. Sans demander mon reste je me lève et me dirige, avec un peu de mal , jusqu’à ma chambre et m’y renferme à peine l’encadrement franchi .
Essoufflé mais pas calmer je me précipite vers mon lit ,ne prenant même pas le temps de me caler correctement entre les oreiller je glisse immédiatement une main dans mon bas serré à la taille par un simple élastique, pratique .

Durant un temps indéterminé je me touche ,pense à lui tout en faisant courir mes doigts sur ma virilité sensible, dure et érigée . J’ai honte de devoir repenser à certains moment passés ensemble pour pouvoir me libérer, mais je n’ai pas d’autre moyens pour avoir une chance de calmer tout ça . C’est sale, ne me soulage qu’à moitié mais ajoute encore un poids en plus sur mon cœur. Je m’essuie les doigts dans un mouchoir et mon bas ventre aussi, j’essaye de garder mon calme, je ferme les yeux dégouter par ma propre personne, devoir se rabaisser de la sorte, accepter un acte qui ne me satisfait qu’à moitié, j’ai besoin de plus ,de lui pas d’un film dégueulasse et de ma saleté de main droite. Je quitte la chambre, torse nu, c’est un rituel, je me douche toujours après ces séances très spéciales. Sauf que là, alors que je refermer le verrou de la porte de ma chambre, le dos appuyé contre je sens une main presser ma fesse et un souffle glisser dans mon cou. Mon corps réagis pour moi, violemment mon dos frappe le bois rugueux du battant, les yeux ronds , perdus je le fixe, le sonde d’un regard apeuré ,je veux savoir si il sait vraiment ,ou si il a simplement voulu me faire marcher… Ce serai bien son genre, oui ça lui ressemble plus.
Doucement les battements de mon cœur ralentissent et mon souffle ce fait plus lent, je lui souris un peu , et sans lui répondre je m’éloigne vers la salle de bain , je m’y enferme également, pas envie d’être importuné par ce gros attardé.
Il est presque seize heures, on doit être au café pour l’ouverture à dix-huit, alors je ne dois pas trop trainé.
Après avoir pris une douche rapide-glacé-, je le rejoins dans le salon, séché, apprêté , parfumé. Je tiens à être irréprochable lorsque je me rend sur notre lieu de travail, plus que les patrons nous sommes la vitrine même du magasin, nous représentons notre affaire alors nous nous devons d’être le plus correctement habillé possible, pour plaire à la clientèle et ainsi la fidéliser .
J’attache mes boutons de manchette et enfile une chaussure en même temps, ce n’est pas très malin mais j’ai horreur de perdre du temps. Je relève la tête tout en me rattrapant de peu au buffet de l’entré , je noue mes lacets et soupire , les poings serrés sur mes hanches:

« Bon, tu te fais désirer? Ramène toi l’ancêtre ou alors je pars sans toi ! »

Menace inutile, je n’ai pas le permis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Chung Hee

avatar

loveseeker.
cherry cola through my veins.

Messages : 36
Date d'inscription : 08/03/2013

MessageSujet: Re: Please look at me !   Sam 30 Mar - 0:51

C’est douloureux de le vouloir à se point et qu’il n’y capte rien, j’essaye pourtant de faire des efforts, de me rendre désirable, de lui lancer des regards complices... mais il n’y prête pas assez attention et je me dis qu’il faudrait peut-être que je lui en touche un mot, réellement, qu’il puisse savoir ce que je ressens et pourquoi j’agis toujours ainsi avec lui, pourquoi je suis de plus en plus taquin. Je me mords la lèvre et nous finissons par nous séparer, lui dans sa chambre, moi dans la salle de bain. Je laisse l’eau soulager ma peine et mon plaisir, étrange sensation qui me rend malade presque, heureusement que je mets du mien pour ne penser à rien d’autre qu’à ce que nous allons faire ensuite.

Une fois sorti, je daigne rejoindre ma chambre pour aller m’habiller et lui sourit en glissant une remarque à laquelle il ne répond pas, chose qui me laisse comprendre qu’il est soit, agacé au point de vouloir m’en coller une, soit, que j’ai vu dans le mille. Dans les deux cas, l’une des deux réactions découlerait, de toute façon de l’autre. Je souris, j’ai un peu d’espoir alors ? Je l’embêterais cet après-midi pour savoir le fin mot de cette histoire, sans pour autant le harceler, car je le connais assez pour savoir que faire pression n’est pas la bonne solution. Je suis un ami fidèle après tout et je serais là pour l’épauler... s’il en a besoin, bien qu’il semble s’assumer... mais ça n’est peut-être qu’en apparence.

Je m’habille pour sortir, pour aller au café, car nous devons avoir une certaine élégance, chacun son style et sa façon de faire, mais ça ne reste en rien déplacé, jamais. Je l’imagine sous la douche, en entendant l’eau couler et cours presque fermer la porte de ma chambre pour être certain que les idées ne me viennent pas en l’entendant. Mais c’est un peu trop tard, je suis déjà enclin à quelques pensées peu sages. Je frissonne un instant, tentant de me calmer avant de sortir, une fois le doux son de sa voix résonnant dans notre salon. Il s’impatiente et menace de partir seul, mais il ne le pourra pas et j’en ris quelque peu, finissant de boutonner ma chemise avant de venir susurrer comme à mon habitude quelques mots à son oreille, prenant grand soin aussi de jouer avec ses nerfs en tapotant ses fesses.
    Tu n’iras pas bien loin sans voiture ~ soit patient, nous sommes toujours à l’avance pour satisfaire monsieur, tout va bien !
Je l’entraine cela dit vers l’extérieur en le tirant un peu par la manche, prenant soin de refermer derrière nous une fois certain de n’avoir rien oublié, seulement la tête dépassant de l’encadrement de la porte. Puis finalement, je me retourne vers lui et le devance pour prendre la voiture. J’attends quelques secondes au volant, en tapotant sur ce dernier, plus anxieux que d’ordinaire. Je pense que de savoir qu’il pourrait vraiment avoir envie d’un homme me perturbe, est-ce que je sais vraiment tout de lui ? Oui, j’en suis quasiment certain, mais j’aimerais en savoir plus à présent, ais-je été un bon ami en le frustrant autant avec mon attitude qui laisse clairement entendre mes intentions ? Ou n’ais-je pas été assez à l’écoute peut-être ? Est-ce de ma faute ? Je culpabilise.
    Dis, c’est vrai alors ? Monsieur à un petit faible pour les hommes ? N’ai pas honte, tu sais, ce n’est certainement pas moi qui vais t’en faire le reproche, au contraire.
Au contraire... oops, je n’aurais pas du dire ça, c’est à double tranchant et j’ai tout intérêt à me rattraper avant qu’il ne pense que je ne sois pas de ce bord... j’ai peur de m’enfoncer, mais tant pis, je ne vais pas le laisser cogiter un instant de plus ! Il risquerait de m’agresser les tympans avec son fameux cri !
    Ah, ce n’est pas ce que j’ai voulu dire, je ne suis pas contre, en réalité, ce pour quoi je serais rassuré si tu étais toi aussi... attiré. Oh, et il n’y a pas à être gêné de parler de ça après notre petite séance, n’est-ce pas ? Nous sommes deux hommes après tout...
Je voulais dire, nous sommes meilleurs amis... mais deux hommes, c’est bien aussi, ça lui laisse entendre qu’on n’a tous les deux ce genre de penchants et peut-être qu’il comprendrait que je ne suis pas une exception quant il est question de résister à son charme fou ! Mais ça, c’est un peu plus subtil, encore fallait-il qu’il soit au courant pour mon orientation et... que je sois conscient, pleinement, des siens aussi, chose qui vient à peine de se faire. Là, je peux le laisser réfléchir en paix le reste du trajet, en chantonnant la chanson qui passe à la radio, exagérant parfois les tonalités par habitude, j’aime le faire sourire, ou le faire sortir de ses gongs ~

On arrive finalement au café et je souris en faisant le tour pour ouvrir la portière de voiture à Monsieur Shim. Je me délecte au passage de ses petites grimaces et prends soin de fermer derrière lui, qu’on ne nous vole pas notre bien, tout de même ! Je me mords la lèvre, il ouvre le café, on entre, puis on referme le temps de faire tourner les machines et de commencer à préparer quelques plats. J’en profite parfois pour le frôler et le chatouiller, pour le plaisir de mes oreilles, d’entendre ses petits cris aigus dont je raffole. S’il savait dans quelles circonstances je les imagine à présent ~ nous n’aurions pas du faire cette petite séance avant le travail, je vais être excité comme une puce et il va bien le ressentir, au point, peut-être, de venir me faire la morale, en privée, dans la réserve. Mais peut-être, est-ce mon souhait ~
    Ah ~ nous avons quelques clients qui attendent, ça fait chaud au coeur, n’est-ce pas ?
Je les vois par la fenêtre et leur sourit en m’inclinant, je ne peux pas encore ouvrir ce n’est pas l’heure et Choikang est toujours très précis concernant le délai. Il adore quand l’aiguille des secondes sur sa montre foule le 12 en croisant sa jumelle plus épaisse au moment même où il ouvre la porte. J’ai presque envie de me tenir derrière lui et de déposer un tendre baiser au creux de sa nuque, mais je me retiens, parcouru d’un frisson en nettoyant une tasse. Je souris, accueille à mon tour les jeunes demoiselles et parfois messieurs que je croise, prenant commandes pour ceux qui s’approchent tandis qu’il me les apporte pour ce qui est du reste. Je me plais à frôler sa main au passage en laissant ce geste anodin pour ce qu’il est, le faisant croire du moins.

Parfois seuls en cuisine un court instant, j’en profite pour lui balancer un peu de farine en caressant sa joue, riant aux éclats quand je l’entends rouspéter. Je dépasse les bornes aujourd’hui, mais je suis ô combien frustré de ne pouvoir assouvir réellement mes désirs que j’en viens à les détourner, d’une façon qui ne lui plait de toute façon, pas.
    Souris un peu ~ la farine te va si bien au teint ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Please look at me !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Please look at me !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
black diamonds :: ✖ fly to seoul :: ∞ kangnam :: résidences :: appartement de shim choikang & lee chung hee-