I never wanted it to be so cold feat. Hyo Dae


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I never wanted it to be so cold feat. Hyo Dae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kim Hyun Su

avatar

miser.
never turned around to stop.

Messages : 49
Date d'inscription : 24/03/2013
ambition : Avoir sa propre école de danse et satisfaire les ambitions familiales.

MessageSujet: I never wanted it to be so cold feat. Hyo Dae   Jeu 28 Mar - 1:48



Darling I forgive you afterall

Anything is better than to be alone...
Il l’avait appelé. Il l’avait texté. Il lui avait envoyé des mails. Pourtant, Hyo Dae restait impossible à joindre et ce, malgré toutes mes façons dont Hyun Su avait bien pu essayer de le contacter. Ça l’avait rendu complètement fou. Cette journée, il voulait la terminer dans les bras de l’homme, et vice-versa. Lorsqu’une idée lui traversait la tête, nul doute qu’elle y restait… et caractère capricieux oblige, Hyun Su obtenait ce qu’il désirait. Ainsi donc, même si ce n’était clairement pas la meilleure façon de retrouver son calme, il avait continué à essayer d’appeler… et n’avait obtenu aucune réponse. L’angoisse et l’appréhension montaient doucement en lui. Colérique et blessé, il avait filé à la somptueuse salle de bain de son loft, se glissant sous un jet d’eau bien chaude pour tenter de s’apaiser. Un petit cri de colère avait bien franchit le seuil de ses lèvres, mais étonnamment, aucun geste brusque ne l’avait suivit. Il s’était contenté de rester là un long moment. Combien de temps au juste ? Peu importait, en fait… Hyun Su était ressorti une fois plutôt calme, ce qui signifiait malgré tout que la prochaine personne qui lui parlerait marcherait sur la corde raide. Il était facile de le faire repartir au quart de tour lorsque rien ne lui semblait aller…

Ses pieds blessés sont rapidement bandés, histoire d’atténuer un peu la douleur. Il était difficile de consacrer sa vie à la danse classique. Le corps ne voulait parfois pas du tout suivre et pourtant, il se devait de persévérer dans une voie qui n’était malheureusement pas faite sur mesure pour lui. Il devait en essuyer les contrecoups seul, aussi. Parce que ses parents savaient exactement ce qu’il devait faire et comment il devait le faire… mais ça ne voulait pas dire pour autant qu’ils étaient derrière lui pour le soutenir. Il avait appris jeune à faire face à la vie… Et ne le regrettait malgré tout pas. Rien ne servait de pleurer sur ce qui ne changerait pas. Principe qu’il aurait probablement dût appliquer à son étonnante relation avec Hyo Dae, pas vrai ? D’ailleurs, c’est en songeant au fait qu’en larmoyant il n’obtiendrait rien que Hyun Su décide de se reprendre un peu en main. Il est rapidement habillé, un look sobre et chic, comme à son habitude. Et ce n’est qu’une fois pleinement satisfait par l’image que lui renvoie la glace, éternel perfectionniste, que l’homme consent à quitter son appartement pour aller à la conquête de celui d’Hyo Dae. Il était peut-être temps de lui rappeler qui était la plus belle constante de sa vie.

Pourtant, lorsqu’il arrive à l’appartement du bel homme, c’est pour le trouver entièrement vide. Toquer ? Non, ce n’était pas pour lui. Il avait sa clé et il l’avait utilisé sans se gêner. Pourtant, voir cet appartement vide l’empli d’un désespoir profond. Où Hyo Dae était-il allé sans même lui en glisser un mot ? Qui était assez important pour qu’il ne réponde pas à ses appels incessants ? Hyun Su crispe les poings, son regard s’assombrissant. Lorsqu’il referme la porte derrière lui, c’est pour la claquer. Il ne prend pas la peine de verrouiller, commençant à farfouiller dans l’appartement vide. Il se pose d’abord au bureau du danseur, ouvrant son ordinateur portable encore posé là. Il l’ouvre, entre sans hésitation le mot de passe qu’il avait trouvé il y a de ça un bon petit moment déjà, puis cherche. Quoi, au juste ? Il ne le savait pas… Mais quelque chose. Peut-être un autre homme… Et cette seule pensée lui donne des pulsions meurtrières. Toutefois, avant que ses recherches ne soient fructueuses, Hyun Su sursaute. Du bruit dans le couloir, juste devant la porte d’entrée le pousse à refermer rapidement l’ordinateur, sans demander son reste. Insidieux, envahissant, mais pas non plus fou au point de le montrer complètement à l’homme.

Le jeune danseur se relève après avoir replacé le portable exactement comme il l’avait trouvé, puis se dirige vers la porte d’entrée, le visage sombre et fermé. C’est pour y accueillir un Hyo Dae vraisemblablement surpris de le trouver là. Lentement, son regard glisse sur les traits fins et si caractéristiques de son vis-à-vis. Hyun Su reste impassible un long moment, jusqu’à finalement demander d’un ton qui n’encourageait guère le mensonge :

« Il est tard. Je t’ai appelé et tu n’as pas répondu. Où étais-tu ? »

C’était absolument incroyable qu’il se tienne là, devant lui, comme si de rien n’était alors qu’il l’avait si longuement ignoré ! Les poings de Hyun Su en tremblent, mais il ne bouge pas d’un iota. Il se sentait trahit et il ne savait pourtant même pas encore ce que Hyo Dae avait bien pu aller faire. Ni avec qui… Et c’était bien ça l’ennui majeur. La jalousie étreignait son cœur avec la force d’un boa, le glaçant de la tête aux pieds. N’était-il pas assez bien pour le bel homme ? Que voulait-il de plus, alors ?! Le regard de Hyun Su s’adoucit. D’ailleurs, il envoie de petits signaux de détresse par celui-ci. Manipulation ? Oui, ce n’était rien que ça. S’en rendait-il complètement compte lui-même ? Rien n'était moins sûr.

« Je me suis ennuyé. La journée a été longue, dure… et tu n’étais pas là alors que j’avais le plus besoin de toi. », murmure doucement Hyun Su, la voix étranglée. « Ne te plaît-tu pas à ma compagnie, Hyo ? Dis-moi quoi devenir et je le serai, mais ne me fais plus ça… Ne m’abandonne plus. »

Il ne lui aurait pas proposé de lui faire ses suggestions s’il avait su que l’homme allait répondre, naturellement… Il connaissait assez son doux et tendre Hyo Dae pour savoir qu’il risquait plutôt de se faire chat pour être pardonné d’une faute qu’il n’avait commis que dans la tête d’Hyun Su.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conley Hyo Dae

avatar

miser.
never turned around to stop.

Messages : 83
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 28
ambition : Réussir en tant que danseur étoile

MessageSujet: Re: I never wanted it to be so cold feat. Hyo Dae   Mar 2 Avr - 2:15

Il avait passé sa journée à trainer, ça ne lui ressemblait pourtant tellement pas, mais depuis que sa route avait croisée celle de DaeHyun tout semblait voler en éclat, les choses auxquels il croyait, ses principes, ses idéaux et même le sens de ses choix n’avaient plus les mêmes significations, Hyo Dae remettait tout en question à cause d’un seul homme.
Il y avait une explication logique à tout ça,le jeune prodige n’avait jamais connu rien d’autre qu’une existence paisible, presque monotone, uniquement rythmé par ses cours, ses galas de danse et les cérémonies de récompenses.
Son existence entière tournait autour d’une seule chose, la danse classique.
Tout ce qui n’approchaient pas de près ou de loin cette discipline n’intéressaient pas l’éphèbe, c’était d’ailleurs la raison de sa solitude, Il s’y était longtemps complait même si au vu de ses récents agissement on pouvait mettre en doute cette vérité , depuis sa dispute sérieuse avec son élève et camarade de fac, l’androgyne ressassait ,il percevait en boucle les répliques cinglantes qu‘il avait osé proférer sans ciller , allant même jusqu’à se remettre en question, chose qui ne lui était jamais arrivé, en bon compétiteur s’était la mauvaise foi qui prédominait chez lui. On pouvait donc , à juste titre conclure qu‘au final HyoDae ne se connaissait pas totalement , il n’était pas encore capable d’affirmer ces choix et pensées, à bientôt vingt-deux ans ça en devenait alarmant .

Cependant , il fallait bien souligner une chose, Hyo Dae était sûr de lui uniquement lorsque ses pointes chaussées foulaient les parquets anciens de scène mythique, seulement là il affichait un air déterminé, presque hautain, car il se savait parfait, irréprochable en tout point.
Dans la vie de tout les jours, quand il devait se mêler à la foule et se fondre le plus possible dans la masse pour n’être pas importuné ou tout simplement pour être comme les autres, les choses étaient plus compliquées.
Pas que ce ne soit un garçon fier, imbu de lui-même, ô non, Hyo Dae avait un bon fond mais un manque cruel de confiance en lui, et en réponse à cela il avait fait grandir en lui un système d’auto -défense plutôt efficace mais qui maintenait les autres à bonne distance, même de potentiels amis. C’était le prix à payer si on ne voulait pas souffrir.
Mais avec Kwon Dae Hyun il avait tout rater, dés, les premiers jours il s’était laissé approcher, alors que jusqu’à maintenant personne n’aurait pu se vanter d’être si proche de Hyo Dae, lui qui mettait toujours tout en œuvre pour se protéger des autres.
Il ne lui en voulait pourtant pas, et c’était bien ça le hic, et la source de toutes ces tortures psychologique.

Enfin, il pénétra dans son appartement, il s’était tant languis de cette instant qu’à peine arrivé dans l’entrée , il ferma les yeux, le corps adossé à la porte fermée à double tour. Des bruits de pas qui s’amenèrent face à lui troublèrent son début de repos et les nerfs à vifs, l’androgyne rouvrit péniblement les paupières, les fines lignes de ses sourcils se plissant d’agacement . Quand la première reproche fusa , il porta machinalement sa main à sa cuisse, constater que son mobile était bien là, sans pour autant vérifier si il avait bel et bien des appels en absence, il se contenta juste d’opiner du chef, pour se montrer un minimum concerné .
Hyo Dae ne savait plus comment agir avec lui, à mieux y repenser il n’avait jamais su interpréter les paroles et gestes de son presque petit-ami, à chaque tentative il essuyait un échec, et ces derniers temps ils se révélaient être de plus en plus douloureux . Au final il commençait à s’en vouloir ,HyunSu était en détresse, lui seul pouvait comprendre son mal-être, ils venaient du même monde, avait subit à des degrés différents les même pressions, que ce soit de la part de leurs familles ou de leurs instructeurs … C’était mal d’avoir songé une seule fois l’abandonner, Hyo Dae ne le réalisa que maintenant.
Les mots de HyunSu meurtrirent le cœur de l’androgyne, incapable de supporter son regard. Plus son vis-à vis parlait plus lui se sentait glisser contre la porte, pourquoi un tel sentiment de culpabilité le prenait alors qu’aucun engagement ne liait concrètement les deux hommes? Se pouvait-il que le plus grand des deux se joue du plus petit ? Le manipule comme une vulgaire poupée de chiffon? Impunément ? Non, ils étaient juste égoïste tout les deux, dans l’incapacité de permettre à l’un d’être heureux tant que l’autre resterai sur le bas coté.
Hyo Dae n’avait pas signé pour une telle relation destructrice, mais sans le savoir il en était l’un des acteurs principaux . Il amorça un mouvement , tout en soufflant d’une voix tremblante, où une pointe de fatigue se faisait tout de même ressentir :

« Salut, je suis désolé j’ai été retenue à la fac…Je serai plus vigilent la prochaine fois, et je te promet que je ferai de mon mieux pour te répondre .. »

Se plantant devant le second danseur, Hyo Dae osa tendre la main pour aller la perdre dans sa crinière noire de jais, les paupières plissées il lui accorda un petit sourire, il voulait se racheter ,par n’importe quel moyen , mais jamais sans l'accord du principal concerné , son intégrité physique en dépendait. Maintenant qu'il avait gouté à sa colère et à ses coups Hyo Dae était plus craintif, plus distant il hésitait même parfois à l'approcher, rien que pour le saluer . Il savait pertinemment que ce genre de comportement ne ferai qu'accroitre la colère de l'autre envers lui , mais il n'arrivait pas toujours à se reprendre à temps . Ce soir là ces appréhensions ne l'avaient pas encore pris, la fatigue sans doute faussait sa perception des choses, des regards et des gestes de son ami et la culpabilité qui le rongeait en était peut être aussi pour quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I never wanted it to be so cold feat. Hyo Dae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Fan-art] Wanted bionicle
» [jeu mathieu] Bang ! (nouveau nom de wanted !)
» LES MANGAS
» [Wanted] Gwo tofu ventripotent
» WANTED: La Cabale des Cannibales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
black diamonds :: ✖ fly to seoul :: ∞ itaewon :: résidences :: appartement de conley hyo dae-